Extrême confusion des genres à La Courneuve

Décidément la vie associative à La Courneuve réserve bien des surprises !

Fâché tout rouge par l’affichage de l’Association des Citoyens des 4 Routes (AC4R) à l’occasion de la fête de l’humanité, l’actuel maire Gilles Poux avait porté plainte pour injures publiques. Plainte que les juges du tribunal de Bobigny ont écarté en novembre dernier, non sans en profiter pour rire un bon coup à notre humour potache.

Suite à cette brouille, nous avons été écartés de divers échanges ou partenariats avec la Ville auxquels notre association de quartier pouvait prétendre : participation à la fête des voisins en 2012, utilisation d’une salle de quartier pour se réunir, etc. Dont acte. Nous avons pris le parti de dire ce que nous avons à dire, quitte à froisser quelques ego et à se voir fermer quelques portes au nez…

La voie judiciaire n’ayant pas fait recette, il semble que la ville ait choisi de soutenir une toute nouvelle association, dont le sigle et le nom, étonnamment proches des nôtres, ont attiré notre attention. D’autant plus quand nous avons constaté que notre « clone », l’Association des Résidents Citoyens (ARC4) était soutenue financièrement par la Ville et associée à la fête des voisins de 2013 programmée après-demain, dimanche 2 juin.

A gauche l'Association des Citoyens des 4 Routes. A droite l'Association des Résidents Citoyens. Cherchez l'erreur !

En effet, ces derniers mois nous avons pu voir fleurir sur les façades des pavillons du quartier des petit panonceaux figurant un hibou et signés ARC4.
Nous avons donc décidé de nous renseigner un peu, afin de mieux connaître cette association, et nous n’avons pas été déçus du “voyage”.

Nous avons donc pris la plume pour demander au Maire de La Courneuve quelques éclaircissement concernant l’instauration très discrète d’un dispositif de « Voisins vigilants » dans le quartier, et les raisons qui motivent son soutien à une association dont le site internet véhicule des propos que ne renieraient pas l’extrême droite.

Nous ne manquerons pas de vous faire part de la réponse à ce courrier, reproduit ci-après, si d’aventure nous en recevions une.

Courrier adressé par email et par lettre recommandée avec accusé de réception

Objet : Fête des voisins organisée par la Ville en lien avec l’Association des Résidents Citoyens (ARC4) / dispositif «Voisins Vigilants»

Monsieur le Maire,

Nous nous permettons de nous adresser à vous, suite aux affichages concernant la fête des voisins que la Mairie organise cette année avec l’Association des Résidents Citoyens (ARC4).

Nous avons découvert cette association il y a quelques mois lorsque nous avons vu fleurir sur les façades des pavillons du quartier des 4 Routes des petits panonceaux figurant un hibou et signés ARC4. Cela a d’autant plus attiré notre attention que, par le choix de son sigle, cette association, vous en conviendrez, semble faire écho à notre propre association (AC4R).

Nous avons alors découvert le choix de la municipalité de notre ville d’accompagner et de subventionner le dispositif “Voisins Vigilants” porté par l’Association des Résidents Citoyens (ARC4).

Cette décision soulève plusieurs questions et provoque quelques inquiétudes parmi nos adhérents :

En effet, la Ligue des Droits de l’Homme s’inquiète de la philosophie de ce projet “Avec les “Voisins Vigilants”, nous faisons un pas supplémentaire dans la société de la suspicion. Chacun est appelé à voir en l’autre un délinquant ou un criminel potentiel, à douter en permanence de l’innocence de l’autre, à surveiller et s’auto-surveiller en permanence, comme aux meilleurs années de régimes hautement condamnés par tous les démocrates.

Tract du PCF (2012)

Le Parti Communiste qualifie, quant à lui, de dangereux le concept et Le Parti de Gauche s’inquiète de “la mise en place progressive et sournoise d’un réseau de délation généralisé où tout le monde surveille tout le monde, où le soupçon l’emporte d’emblée sur la bienveillance”.

Notre députée Madame Marie-George Buffet, dont vous êtes le suppléant, s’interrogeant sur la conformité de l’opération « Voisins vigilants » avec la loi française et avec nos valeurs et principes républicains, a demandé la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire relative à l’opération “Voisins vigilants”.

Alors que le sujet fait manifestement débat, nous nous interrogeons sur les raisons pour lesquelles, à La Courneuve, le dispositif “Voisins vigilants” a été mis en place sans concertation alors qu’en 2011 la question d’une police municipale avait fait l’objet d’une consultation populaire. A l’époque vous vous opposiez au projet au  motif que “la sécurité des biens et des personnes est l’une des principales fonctions de l’État et l’un des fondements de notre république.” Nous ne pouvons croire que vous encouragiez aujourd’hui chaque citoyen à assurer un rôle de vigilance et à se substituer en partie aux forces de l’ordre. Lire la suite

L’arbre qui cache la forêt

Ce blog s’est souvent fait l’écho de la « disparition » de la végétation courneuvienne, notamment sur le quartier des 4 Routes.

Ainsi des arbres centenaires des espaces verts de la Maison des Jeunes Guy Moquet (lire ici). Mais aussi des arbres bordant la nationale 2 (avenue Paul Vaillant Couturier – sud en particulier) qui disparaitront, semble-t-il, avec les travaux du Pôle de Déplacement Urbain (PDU) que constitue la place du 8 mai 1945 et ne seront pas remplacés (un oubli fortuit du Conseil Général nous a-t-on dit!!).

Une lecture un peu attentive du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Ville nous apprend toutefois ceci : « Les plantations existantes doivent être maintenues ou remplacées par des plantations équivalentes. Tout arbre abattu doit être remplacé par un arbre d’une essence et d’un développement équivalent, sauf en cas d’impossibilité du fait de la configuration de l’unité foncière. »

Ainsi donc la Mairie se trouve dans la plus parfaite illégalité et en total porte-à-faux avec son propre PLU lorsqu’elle ne remplace pas les arbres de Guy Moquet.

Quand au Conseil Général de la Seine Saint-Denis, nous serons attentifs à ses actions sur le peu d’arbres qui bordent la Nationale 2…

 

La Mairie abandonne Alexis…

Après l’opération Le Jardin d’Alexis menée en juillet dernier par AC4R pour mettre en lumière auprès des habitants et des services municipaux l’abandon d’un certain nombre de terrains sur la Ville, l’association avait adressé un courrier à Gilles Poux pour lui demander quelles étaient les intentions de la Ville sur ce sujet (voir notre article Le Jardin d’Alexis ici).

A ce jour, et pour ne pas changer, aucun retour

Il est toutefois intéressant de voir qu’après de nombreuses sollicitations , tant en comités de voisinage, qu’à travers cette opération Jardin d’Alexis, la Mairie lance sa Charte des Jardins Partagés… sans consultation véritable des habitants (pour changer!). Nous verrons donc samedi 13 octobre le résultat du travail des consultants de MuseD.T et vous tiendrons informés de ce que cette réunion a apporté à ceux qui aimeraient pouvoir voir plus de jardins partagés sur la Ville.

Un moment convivial avec les riverains du quartier le 17 juillet 2012

Nouvelles caméras de surveillance

Le Conseil municipal du 26 juin devait délibérer sur une demande de subvention au FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance) pour installer trois nouvelles caméras de surveillance.

Sur les trois, deux doivent être installées aux Quatre-Routes, l’une à hauteur de la Maison du peuple Guy Môquet (avenue Paul Vaillant-Couturier) et l’autre vers la rue de Bobigny, en plus de celles déjà existantes. Ces endroits auraient été identifiés comme lieu de repli des délinquants agissant autour de la place du 8 mai 1945.

Le terme de « vidéoprotection » utilisé par la Ville est trompeur. Une caméra permet d’espérer identifier un délinquant, mais elle n’empêche pas son geste. Ce terme a été introduit par la société ICADE Suretis qui fait des études sur la vidéosurveillance… mais aussi vend leur installation. Quant au bilan de l’action des caméras, le rapport promis depuis un an et re-promis par la maire-adjointe se fait toujours attendre.

L’extrait du compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 26 juin dernier rend compte des débats et du vote.

A noter la curieuse réponse du Maire qui fait état de l’embauche de deux policiers municipaux… alors que ces postes créés en 2008 n’ont jamais été pourvus !

Fontaine, je ne boirai pas ton eau.

Sur la page d'accueil du site sedif.com ©SEDIF

Le Syndicat des Eaux D’Île de France dépense beaucoup de nos deniers en affiches et en spots radio pour que nous préférions l’eau qu’il amène à nos robinets à celle vendue en bouteille. Bien qu’il en soit vice-président, l’eau de qualité irréprochable du SEDIF ne semble pas être au goût de notre Maire, Monsieur Gilles Poux. En effet, la mairie de La Courneuve est équipée de fontaines, alimentées par de grosse bouteilles d’eau en plastique livrées par camion.

Campagne 2004-2005 ©SEDIF

Au delà de l’exemplarité et de la cohérence qui voudrait qu’un élu s’applique à lui-même ce qu’il recommande aux autres, ce choix a un coût : cette année le budget réservé à la société Château d’Eau qui fournit le palais représente la coquette somme de 10 000€ (compte rendu de la séance du Conseil Municipal du 22 septembre 2011), de quoi se payer 2,5 millions de litres d’eau du robinet du SEDIF… Lire la suite

Stationnement payant à La Courneuve. Pour ou contre?

Le stationnement est un sujet ô combien épineux dans notre belle ville de La Courneuve. Au-delà des récurrents problèmes d’épaves, les incivilités en tout genre des conducteurs et le stationnement dit parasite (les gens qui garent leur voiture à proximité des transports en commun pour aller travailler) pourrissent depuis trop longtemps la vie des habitatns du quartier. Les rares interventions de la Police Nationale et des ASVP n’ont, jusqu’à maintenant, pas réussi à régler ce problème.

Mais lors des derniers Comités de voisinage, le Maire a annoncé avoir pris la décision de rendre le stationnement payant sur certains quartiers de la Ville (centre ville, gare, Quatre Routes). Il a précisé qu’il s’agissait d’une  » décision politique « , finale et ferme, dont les modalités de mise en place (périmètre, prix, tarif résidentiel etc.) seraient discutées lors du Conseil Municipal du 26 juin (il semble cependant que ce sujet n’ait finalement pas été abordé). Les choix définitifs la Ville seront présentés aux comités de voisinage cet automne.

Pour ou contre le stationnement payant à La Courneuve?

Sur un sujet où l’expertise du riverain est inestimable, la concertation en comité de voisinage ou par toute autre méthode aurait du précéder la délibération municipale et les arrêtés.

A défaut, trois voix de Courneuviens s’élèvent pour ouvrir le débat en thèse, antithèse et synthèse! Lire la suite

Le Jardin d’Alexis

L’Association des Citoyens des Quatre Routes a mené dimanche 15 juillet au matin une opération éphémère autour du terrain situé derrière le Super U, à l’angle de l’avenue Jean Jaurès et de la rue Alexis le Calvez, pour attirer l’attention sur l’état d’abandon de cet espace.
En effet, cet endroit est tantôt utilisé comme parking sauvage, tantôt comme lieu de stockage de conteneurs, voire  comme décharge d’ordures ou pour permettre aux chiens de faire leurs besoins.

SOS au 30 rue Guy Moquet !

Petit rappel des faits: le propriétaire de cette adresse, certainement soucieux d’apporter une réponse à la crise du logement, a transformé ses 2 garages en lieux d’habitation (pas moins de 18 boites aux lettres…). La municipalité s’était constituée partie civile contre ce marchand de sommeil, et le procureur de la république avait demandé 18 mois de prison dont 12 avec sursis et 30 000 € d’amende (Regards du 24 Mars au 6 Avril 2011, page 6).

  Lire la suite

Être citoyen à La Courneuve, c’est quoi ?

Le programme des Comités de voisinage

Les prochains Comités de voisinage sont programmés cette semaine, mercredi 23 à Anatole France et jeudi 24 à Guy Môquet pour le quartier des Quatre Routes. Au programme, la citoyenneté :

« Favoriser la citoyenneté est un des quatre engagements réaffirmés à l’occasion des Tremplins citoyens de novembre 2011 par le maire, Gilles Poux, et la majorité municipale. »

Être citoyen à La Courneuve, c’est quoi ? L’Association des Citoyens des Quatre Routes a sa petite idée sur la question, et participera bien évidemment à la discussion.

L’Association des Citoyens des Quatre Routes, en la personne de son président comparait devant la Justice après la plainte déposée par le Maire et la ville de La Courneuve.

L’affichage humoristique réalisé avenue Paul Vaillant-Couturier en septembre dernier qui avait pour but d’attirer l’attention du public sur l’état déplorable du trottoir le long du stade Daniel Fery n’a pas été du goût de Gilles Poux. Le Maire a porté plainte pour de prétendues injures publiques. Lire la suite