Travaux du marché : Une Courneuvienne révoltée

Riverains des travaux du futur marché des Quatre-Routes nous subissons depuis le début des travaux de démolition de nombreux désagréments, et malgré nos alertes, rien n’est fait pour intervenir sur ces nuisances et faire cesser le bruit la nuit.

Vue en plan de l'ilot du marché (image: Nacarat)

Vue en plan de l’ilot du marché (image: Nacarat)

Voici une liste non exhaustive des problèmes rencontrés par les riverains du 48 avenue Paul Vaillant Couturier:

  • Inondation chez deux copropriétaires lors de la destruction du mur/toit mitoyen (à droite) de notre immeuble (août 2016 à 2 reprises);
  • Entreposage sauvage des câbles électriques de l’ancien marché sur l’auvent de notre immeuble ; ils y sont restés plus de 6 mois malgré nos remarques et demandes jusqu’à provoquer une inondation dans le commerce du rez-de-chaussée alors que l’étanchéité du auvent a été refaite il y a moins d’un an…
fils-electriques-deposes-auvent

Entreposage sur l’auvent du 48 avenue Paul Vaillant Couturier.

Lire la suite

Rassemblement à la MPT Youri Gagarine

La Maison Pour Tous Youri Gagarine et la médiathèque Anatole France ont été saccagées puis incendiées dans la nuit du 13 au 14 juillet.

Les Courneuviens sont invités à se rassembler ce jeudi 16 juillet à 18h au 56 rue Anatole France (devant la MPT) pour montrer sa volonté de faire perdurer le « vivre-ensemble » et de manifester sa solidarité envers les équipes de ces établissements.

Communiqué de presse du Maire

Article dans le Parisien

 

Exposition Ateliers aller retour jusqu’au 30 mai

INVIT BOURGET_Page_1

Venez découvrir jusqu’au 30 mai les peintures de Bruce Clarke, Franck Duminil, Jean-François Guzranyi, Daniel Lacomme, Esti Levy, Monique Dollé Lacour, Christian Mourey et Bernard Thomas-Roudeix au Centre culturel André Malraux au Bourget.

Exposition : Ateliers aller-retour
Du 18 avril au 30 mai
Dans la Galerie du Centre culturel André Malraux, 10 av. Francis de Pressensé Le Bourget.
Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h30 à 18h.
Le samedi, de 10h à 13h et de 14h à 17h.
Gratuit
Renseignements : 01 48 38 50 14

« Toxic tour » à La Courneuve : le problème des data-center

ToxicTour-tract-couleur-Courneuve-20150125_Page_1Si vous ne savez pas encore ce qu’est un « toxic tour » voilà l’occasion de le découvrir le 25 janvier prochain, à La Courneuve.

Le principe d’un toxic tour est de montrer la pollution pour mieux lutter contre, donc de présenter au public les lieux pollués pour envisager les actions possibles contre cette pollution.

A La Courneuve, ce sont les data center qui s’installent et posent de gros problèmes aux riverains, et soulèvent des questions environnementales. Cela pose la question des activités économiques accueillies sur les territoires les plus pauvre. C’est à toutes ces réflexions que le prochain Toxic Tour organisé à La Courneuve vous propose de débattre. En voici la présentation. Lire la suite

Récit d’un voyage en Inde à La Courneuve

IMGP3529-midAvez-vous déjà remarqué la grande porte ornée de statues aux multiples couleurs le long de la N2 ?
Eh bien moi oui !

Ce samedi 18 Janvier 2014, l’AC4R m’a permis d’assouvir ma curiosité et de me faire découvrir le magnifique temple hindou qui se cache derrière cette façade. Après un petit verre dans le magasin Vélo Espace 93, nous nous dirigeons vers cette entrée remarquable au milieu d’un environnement grisâtre. La porte franchie, nous atterrissons dans un couloir où nous déposons nos chaussures : règle primordiale pour pénétrer dans l’enceinte même du temple.

Mes yeux courent dans tous les sens tant ils sont captivés par la profusion de dorures, peintures murales, statues et autres. Notre guide, le fils du directeur de l’Association Sivan Parvathi promouvant la culture Sri lankaise tamoule, nous souhaite la bienvenue. Il nous invite à suivre le chemin qu’empruntent les fidèles. Lire la suite

Elle a testé pour nous : la librairie La Traverse

latraversePour réaliser cet article sur la librairie La Traverse de La Courneuve, l’AC4R a rencontré Christelle, une Parisienne adepte du lieu. Prête a venir jusque dans notre banlieue pour assouvir ses besoins de lecture, nous lui avons demandé ce qui l’avait séduite dans cette institution Courneuvienne…


Christelle
: « J’adore les bouquins. Par facilité et commodité, je me rends dans les Fnacs parisiennes le plus souvent, parfois dans les librairies de quartier. Dans les Fnacs, difficile d’avoir des échanges avec les libraires-vendeurs. Quant aux librairies de quartier, je n’ai pour l’heure pas encore trouvé celle qui me correspond.  Beaucoup de monde ou des libraires déprimés !

Lire la suite

Les oeuvres d’art des Quatre Routes

La prochaine promenade de la ville organisée par le Service Culture aura lieu dans le quartier des Quatre Routes, samedi 6 juillet à 14h.

Elle permettra de découvrir, entre autres, la sculpture monumentale de Shelomo Selinger, La Résistance, et l’oeuvre extraordinaire de Blasco Mentor, La Conquête du bonheur.

Shelomo_Selinger_taille_directement_la_pierre

Shelomo Selinger

Rendez-vous : Place du 8 mai 1945, devant la statue de Shelomo Selinger.
Métro / tramway : La Courneuve 8 mai 1945

Super LOTO de l’école Paul Doumer

Le Super Loto organisé par l’école élémentaire Paul Doumer aura lieu le vendredi 15 février 2013 à partir de 19 Heures 30.
Prix des cartons :
1 carton : 2€
3 cartons : 5€
8 cartons : 10€
20 cartons : 20€
L’accès à ce loto est ouvert aux personnes du quartier, dans la limite des places disponibles. Les cartes seront également en vente sur place le jour du loto.

Pour relayer l’information, imprimez l’affiche à télécharger !

Ça bataille rue du Général Schramm

Nous reproduisons ci-après le message que Gérard nous a adressé via lacourneuve4routes@gmail.com :

Bonjour

Toutes ces photos, illustrent la rue du Général Schramm et l‘avenue Gabriel Péri  devant la résidence de l’Hôtel de Ville où nous habitons un immeuble privé livré en janvier 2011.

Un coffret électrique de chantier "oublié" rue du Général Schramm

On peut apercevoir encore un coffret de chantier sur le poteau.
A la Courneuve le provisoire dure !!!
Pour l’instant, malgré des réunions à ce sujet , comité de pilotage et rendez-vous sur le terrain, le compteur est toujours en place.
Que faire ??? Lire la suite

Nostalgie

Nous reproduisons ici, avec son aimable autorisation, un email que nous avons reçu de l’un de nos lecteurs, Christophe C.

Bonjour,
Je suis allé sur votre site, et j’ai eu envie d’écrire quelque chose à propos de ce quartier des 4 routes que j’ai habité pendant 13 ans. (De 1973 à 1986)
A l’époque, en 1973, j’avais 4 ans, j’habitais rue de la tréfilerie avec mes parents, le quartier était très calme, et jusqu’en 1986 je passais beaucoup de temps dehors à faire du vélo ou à jouer dans la rue avec d’autres enfants de cette rue. Il passait environ 5 voitures par jour, donc peu de risques d’être écrasé. J’allais à l’école primaire Paul Doumer, une très bonne école dirigée à l’époque par M. Delattre. En face, on y trouvait des préfabriqués ou des étudiants pouvaient faire des études de compta. J’ai tellement tourné dans ces rues en vélo que j’en connaissais les moindres recoins par coeur. Il y avait déjà les serres, rue des écoles, et cette petite maison de retraite, rue du Docteur Roux. Je me souviens aussi de ce terrain vague, rue Rateau, ou on y a construit des bâtiments aux allures bizarres et sans peinture. Il n’y avait pas de rond-point aux 4 routes, ni le métro. On faisait les courses avec ma mère au Prisunic ! ou au Viniprix !
Je garde un excellent souvenir de ce quartier dans les années 70 et début 80.
Puis, quand nous sommes partis, en 1986, ça se dégradait déjà, + de voitures, + de violence, etc. Nous avons habité Bobigny, près d’Avicenne, ou ça s’est dégradé très vite également, puis Drancy jusqu’en 2006.
J’ai maintenant 43 ans, et j’ai quitté le 93 depuis 6 ans pour vivre à Montgeron dans le 91. Et bien je ne regrette absolument pas d’être parti, je crois que je ne pourrais plus revenir dans le 93. Dailleurs je reconnais très bien les endroits que l’on peut voir en photos sur votre site, et la façon dont ça se dégrade encore et toujours. C’est dommage.