Je pédale, tu pédales…ils aménagent ?

/// ATTENTION : CHANGEMENT DU LIEU DE LA RÉUNION ///

Le Conseil Départemental a des projets d’aménagements cyclables à La Courneuve sur les voies qui relèvent de sa compétence ; si vous souhaitez partager votre expérience afin d’améliorer ces projets, participez à la réunion de travail prévue :

Mercredi 15 février à 18h au 225 avenue Paul Vaillant Couturier à Bobigny à la mairie de La Courneuve, salle des conférences (3ème étage).

Les projets à l’ordre du jour sont :

  • Le long du T1 des Cosmonautes jusqu’aux 6 Routes
  • Le long du T1 sur le pont Palmer
  • Le long du T1 de Stade Géo André à Drancy Avenir
  • Liaison 6 Routes – parc de la Courneuve
  • Continuité cyclable Paris-le Bourget sur la N2
  • Avenue Henry Barbusse (travaux en cours)
  • Avenue Waldeck Rochet (retour sur les travaux réalisés)
En jaune, les projet à l'ordre du jour du 15 février.

En jaune, les projet à l’ordre du jour du 15 février.

Même si ces projets intéressent au premier chef La Courneuve (c’est pourquoi l’Association des Citoyens des 4 Routes a été sollicitée), les associations des communes limitrophes et les cyclistes intéressés par ces itinéraires sont invités à participer à ce rendez-vous afin de faire valoir leur droit à des aménagements intelligents, et soignés !

Enfin nous profitons de l’occasion pour vous signaler la création d’un groupe Facebook afin de rassembler les cyclistes de Plaine Commune…

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Les bus toujours abusés)

Depuis le déménagement du marché des Quatre-Routes de La Courneuve, la RATP rencontre bien des difficultés pour faire circuler ses bus dans notre quartier. En effet, maintes fois dénoncée ici (tous les articles), la gestion du marché et l’immobilisme des élus locaux entrainent des ruptures de service dont les passagers des lignes 152 et 173 font les frais. Nous avions décrit la situation dans cet article en février dernier.
6 mois plus tard, la situation n’a pas évolué.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter la Place 8 mai 1945 !

Le 1er avril, l’Association des Citoyens des 4 Routes sollicitait la RATP pour lui proposer le principe d’une réunion avec Mme Zainaba Saïd Anzum, Élue déléguée aux transports, la RATP et/ou le STIF afin d’aborder collectivement cette problématique dans le cadre des instances de démocratie participative locales.

Le 4 avril, le Président du Conseil départemental se fendait d’une missive sommant le Président de la RATP de se justifier :

Cette situation ne saurait durer plus longtemps, alors même que les aménagements de la Place du 8 mai 1945 dans le cadre du PLU ont été précisément effectués pour faciliter la circulation des bus dans un contexte très contraint, en particulier les jours de marché. Face à ce constat, pourriez-vous m'indiquer les démarches entreprises par la RATP pour mettre un terme à cette absence de desserte due à la tenue du marché des Quatre-Routes ?

Courrier du Président du Conseil départemental au Président de la RATP

Prendre au sérieux ce courrier, c’est oublier un peu vite que Monsieur Stéphane Troussel a la double casquette de Président du Conseil départemental et de Conseiller municipal à La Courneuve. Dans le cadre de ce mandat, qu’a-t-il fait pour mettre un terme aux problèmes de circulation causés par le marché des Quatre-Routes, dont il n’ignore pas la gestion délétère ?

Pointer du doigt la RATP pour s’exonérer de sa propre responsabilité nous semble être un procédé un peu grossier.

Hélas, il n’est pas le seul à nous prendre pour des dindons. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes : un service public peut en gâcher un autre.

L’Association des Citoyens des 4 Routes continue de s’intéresser à la gestion du marché d’approvisionnement de La Courneuve. Dans les articles précédents, nous avons documenté ses effets sur la vie des riverains et démontré l’inertie des responsables politiques locaux.
Mais cette situation a des répercussions au delà de la vie du marché et perturbe également les missions de transport public de la RATP.

L'affiche qui averti les voyageurs à l'arrêt La Courneuve - 8 Mai 1945.

L’affiche qui avertit les voyageurs à l’arrêt La Courneuve – 8 Mai 1945.

Des voyageurs qui attendent les bus des lignes 152 et 173 qui ne passeront pas. La scène se répète plusieurs fois par semaine à l’arrêt 8 mai 1945 – La Courneuve. Rares sont ceux qui ont vu l’affichette qui indique qu’en raison du marché, cet arrêt n’est pas desservi.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter l’arrêt du 8 mai 1945 un jour de marché.

Le 152 ne dessert plus la place du 8 mai 1945 afin d’éviter d’être bloqué dans les embouteillages.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 152 les jours de marché.

En rouge l’arrêt et les correspondances non desservis par le 152 les jours de marché.

Le 173 voit son terminus avancé au Fort d’Aubervilliers, et ne dessert plus les trois derniers arrêts de son itinéraire habituel.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 173 les jours de marché.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 173 les jours de marché.

Les voyageurs de ces deux lignes, subissent des temps de trajets rallongés. Pour les personnes à mobilité réduite, ou accompagnées d’enfants en bas âge avec poussette, certaines correspondances deviennent impossibles avec la ligne 1 du tramway, la ligne 7 du métro et les lignes de bus 607, 609, 610 et 611. Et que dire de l’absence de desserte locale ? Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes «Une situation compliquée»

Mardi 3 novembre dernier, le comité de voisinage « Quatre-Routes Rateau » a été l’occasion d’aborder une nouvelle fois la situation du marché des Quatre-Routes de La Courneuve.

Nous avons à maintes reprises évoqué ici la gestion déplorable de ce service public comparée aux engagements formalisés dans le contrat de Délégation de Service Public et dans le Règlement général du Marché. Deux documents que s’est procurée l’Association des Citoyens de 4 Routes (AC4R) et qui sont désormais accessibles aux habitants de La Courneuve.

Vente à la sauvette avenue Paul Vaillant Couturier un jour de marché

Vente à la sauvette avenue Paul Vaillant Couturier un jour de marché

RAPPEL À L’ORDRE

Nous ne nous attarderons pas sur l’omniprésence des vendeurs à la sauvette, contre lesquels seule la Police Nationale est compétente. Nous nous contenterons de rappeler à M. Stéphane Troussel, Adjoint aux Finances de La Courneuve, Président du Conseil Départemental, proche du Président de l’Assemblée Nationale et secrétaire national à la décentralisation du parti au pouvoir, qu’il pourrait pour une fois faire profiter notre ville, une des plus pauvres de France, de sa situation politique pour agir en sa faveur afin qu’elle dispose enfin d’effectifs de police décents

Des piétons qui cheminent sur la chaussée de l'exRN2 un jour de marché

Les piétons forcés de cheminer sur la chaussée de l’exRN2 un jour de marché

SURDITÉ OU MÉPRIS ? 

Lors de la réunion, les riverains ont une nouvelle fois listé tous les problèmes causés par le marché, problèmes déjà relayés à maintes reprises auprès des représentants de la ville: difficultés à circuler et à rentrer chez soi, les dégradations des espaces publics (plantations, mobiliers urbains) ou privés (halls et façade des immeubles, entrées des maisons et des garages, etc.)

Devant l'entrée du marché de La Courneuve un dimanche soir

Devant l’entrée du marché de La Courneuve un dimanche soir

Ils ont aussi rappelé leur exaspération face à l’état dans lequel les abords de la Place du 8 mai 1945 sont laissés chaque jour de marché, où sont abandonnés sac, emballages, cartons et cintres qui doivent attendre la fin de journée, et parfois même le lendemain pour être ramassés par les équipes de nettoyage.

Tous ces témoignages des habitants du quartier, et plus particulièrement ceux des riverains évoquent une aggravation sans précédent de la situation. Lire la suite

1er Comité vélo local à La Courneuve

ComiteVeloLocalCourneuve

En bon cycliste, l’AC4R y sera !

Bonjour, 

En partenariat avec Plaine Commune, la Ville de la Courneuve souhaite créer une instance de concertation dans le but d’assurer la place du vélo en ville dans toutes ses composantes (un mode de déplacement quotidien et de loisirs, un outil de développement touristique, une pratique sportive), d’améliorer ses déplacements, et de promouvoir ses atouts en termes de santé, d’environnement.

Le comité vélo pourrait avoir des objectifs comme indiqués dans le livre blanc du comité de promotion du vélo à savoir : 

- Urbanisme et vélo : développement des parcs à vélo, lutte contre le vol, aménagement de pistes cyclables, lien avec les zones 30
- Le statut du vélo et du cycliste : évolution des règles de circulation (avec le tourné à droite), sensibilisation à la pratique du vélo en toute sécurité…
- la santé et le vélo : mettre en avant les bienfaits du vélo sur la santé
- tourisme et vélo : participer à des actions en direction du territoire (fête du vélo) …

 Il est proposé que le comité vélo soit composé d’élus municipaux, d’associations, d’habitants, d’instances de démocratie participative (conseil des sages, conseil communal des enfants) et de services municipaux et communautaires (mobilité urbaine, environnement, démocratie participative, voirie). Il pourrait se réunir trimestriellement.

Si vous êtes intéressés par le sujet, nous proposons une première réunion de lancement le mercredi 15 avril à 18h30 à la Maison de la citoyenneté (33 avenue Gabriel Péri).   

Cordialement.

Le Service Démocratie participative et vie associative.

Quand les assos s’en mêlent, CGénant.

BikeSad-262x300Le 22 novembre dernier, les associations Vélo à Saint-Denis, Les vélos de la Brèche (Aubervilliers), l’Association des Citoyens des 4 Routes (La Courneuve) et Mieux se Déplacer à Bicyclette Saint-Ouen adressaient un courrier commun au Président du Conseil Général.

Mi-décembre, la Chargée d’études déplacements doux du CG s’enquérait des adresses postales de nos associations et nous indiquait que la rédaction d’une réponse était en cours. Une réponse d’au moins 100 pages et dont les mots doivent faire l’objet d’un choix très minutieux, puisqu’un mois plus tard, elle ne nous est toujours pas parvenue…

Pourtant les questions posées par nos quatre associations étaient précises et concernaient directement l’instance départementale :

Monsieur le Président,

Nos quatre associations, qui militent pour le développement des circulations  actives, participent régulièrement au comité de pilotage vélo de notre agglomération, Plaine Commune.

Ce comité réunit les élus, les techniciens et les associations spécialisées du territoire. Le Conseil Général n’y est pratiquement jamais représenté.

Dans ce cadre, un schéma directeur des itinéraires cyclables (SDIC) a été élaboré. Il a vocation à faciliter les circulations actives sur l’ensemble de l’agglomération.

Les voies structurantes de ce schéma sont majoritairement des voies départementales qui permettent, notamment, les liaisons intercommunales et le lien avec Paris.

Après trois années de concertation, la réalisation cohérente de ce schéma est compromise par l’aménagement des voies relevant de la compétence départementale, telle que : Lire la suite

Les pédales dans le plat.

En rose les itinéraires cyclables sur le territoire de Plaine Commune (source: Géo Portail 93)

Le torchon brûle entre les associations vélo et Plaine Commune. L’Association des Citoyens des 4 Routes avait co-signé le précédent courrier, publié ici. Aujourd’hui l’association Vélo à Saint-Denis met les pédales dans le plat en adressant une lettre ouverte à Patrick Braouezec, que nous reproduisons ci-après et à laquelle  nous ne pouvons, hélas, que souscrire.

Fête du vélo 2013 : Le vélo, c’est pour quand… Monsieur le Président de Plaine Commune ?

Comme beaucoup d’autres collectivités, Plaine Commune s’apprête ce 1er juin à fêter le vélo… parlons-en Monsieur le Président !

Les cyclistes de Saint-Denis en ont assez du décalage entre les discours et les actes ainsi que de votre politique d’affichage en matière de développement du vélo et des circulations actives (marche, roller, trottinette…).

Alors que tant de villes et d’agglomérations ont compris l’intérêt du vélo comme moyen de déplacement (et pas uniquement de loisir), Plaine Commune, qui rappelle régulièrement qu’elle est une des plus importantes communautés d’agglomération de l’Ile-de-France et qui se veut au cœur du Grand Paris… reste plus que timorée sur la question du vélo.

Plaine Commune affecte un budget de 450 000 € par an aux circulations douces (somme qui n’est même pas intégralement dépensée) alors que des villes comme Nantes ou Bordeaux y consacrent  10 fois plus. Lire la suite

James Howard Kunstler dissèque la banlieue

Notre banlieue n’est pas une banlieue américaine, mais les réflexions de James Howard Kunstler s’appliquent dans de nombreux domaines à La Courneuve.

Ceux qui se piquent d’urbanisme et qui décident du cadre de notre vie seraient bien inspirés de visionner cette petite conférence.

20 minutes d’intelligence et de bonnes vannes sur des banlieues pas si différentes de la notre.

La ligne 7 oubliée par la Mairie

Le dernier Conseil municipal a débattu du Plan de déplacement urbain de l’Île-de-France. Tout en approuvant ses orientations, la Ville a souhaité rappeler son exigence d’un prolongement avant 2020 de la ligne 12 du métro de la station Mairie d’Aubervilliers (à ouvrir en 2017) jusqu’aux Six-Routes, en correspondance avec le tramway T1 et la future gare du Grand Paris Express.

Si ce souhait est louable, même si les moyens financiers sont déjà mobilisés sur  prolongement de la ligne 11 en Seine-Saint-Denis, il révèle surtout le désintérêt de la Ville pour notre quartier. En effet, il est de tout premier intérêt pour les habitants de notre quartier que la ligne 7 soit enfin prolongée jusqu’à la gare du Bourget.

Ce prolongement aurait plusieurs avantages  pour les habitants des Quatre-Routes

  • Un accès plus facile au RER B (qui nécessite actuellement d’utiliser le bus 152 soit le T1 avant,dans les deux cas, de finir le parcours à pied).
  • Une correspondance rapide avec la future « ligne rouge » du Grand Paris Express pour décharger le tramway
  • Un accès à la Tangentielle nord, à inaugurer en 2016
  • Soulager notre quartier du stationnement des véhicules venus le matin profiter des transports en commun de la place du 8 mai 1945

Enfin, ce prolongement de la ligne 7 au Bourget permettrait de relier facilement la « ligne rouge » (Saint-Denis, Le Bourget, Clichy, Noisy-champs) et la « ligne orange » (Saint-Denis – Bobigny, Rosny, Noisy-Champs) du Grand Paris Express. Stratégiquement situé entre la gare du Bourget et le Fort d’Aubervilliers, notre quartier serait alors à la fois un lieu de circulation apaisé et dans un axe de développement économique privilégié.

Mais pour la Ville, l’avenir des Quatre-Routes semble secondaire…

Quelle volonté politique pour les circulations actives?

Quand PlaineCo fait marcher les cyclistes ! © Plaine Commune

L’Association des Citoyens des 4 Routes participe de manière très régulière aux réunions qu’organise Plaine Commune concernant les circulations actives, au côté des associations voisines Vélo à Saint-Denis et l’antenne Mieux se Déplacer à Bicyclette de Saint-Ouen. Dernièrement, à l’occasion d’une énième étude, la moutarde nous est collectivement montée au nez.
Les trois associations ont donc décidé d’en faire part à Patrick Braouezec, actuel Président de Plaine Commune

Saint Denis, le 29 octobre 2012

Monsieur Patrick BRAOUEZEC
Président de Plaine Commune
21, avenue Jules Rime
93218 Saint-Denis Cedex

Objet : Étude de Plaine Commune sur les futurs services vélo : quelle volonté politique pour les circulations actives?

Monsieur le Président,

La Communauté d’Agglomération Plaine Commune déclare faire des circulations actives un enjeu de développement représentatif avec un doublement de la part modale « cycle » à l’horizon 2015 (moins de 2 % actuellement). Cet objectif est clairement affirmé dans les documents d’orientations stratégiques tels que Le Plan Local des Déplacements, le Plan Communautaire de l’Environnement et plus largement l’Agenda 21, ainsi que le schéma directeur des itinéraires cyclables.

Après le malheureux (et coûteux) épisode de Velcom, l’Agglomération a décidé d’étudier la faisabilité de services vélo : location, stationnement fermé, vélo-école, atelier de réparation.., étude confiée au cabinet Inddigo en juin 2012.

Les associations membres du Comité Vélo de Plaine Commune ont, dès la rédaction du cahier des charges, demandé à être associées à ce travail qui, par nature, nécessite une bonne connaissance du territoire et de ses besoins.

Depuis, nous n’avons été, en aucune façon, associées à cette démarche. Seules deux réunions de restitution intermédiaire par le prestataire en l’absence d’élu communautaire, les 21 septembre et 22 octobre, nous ont permis de prendre connaissance de constats sans que nous soyons en aucune façon associées ni à la démarche ni aux dits constats.

Lors de ces restitutions, nous avons exprimé notre insatisfaction et souhaitons par ce courrier solliciter de votre part un recadrage du dossier afin qu’il bénéficie d’un véritable portage politique. Lire la suite