L’eau à la bouche

Le sujet refait surface dans les médias ces dernier jours à la faveur de la vague de chaleur. Citée par Le Parisien, la maire d’Aubervilliers s’est emportée pendant une conférence de presse organisée par les élus des communes touchées par l’ouverture sauvage des bouches à incendie :

« Je ne veux pas croire qu’il n’y a pas de solution technique et que personne ne soit capable de sécuriser un simple robinet »

Et si, dans certaines conditions, ouvrir les bouches à incendie était autorisé ?

Dans les grandes villes des États-Unis, cette pratique est entrée depuis longtemps dans les mœurs Elle est si courante qu’elle est régulièrement mise en scène au cinéma, comme dans Do the right thing :

Après tout, quel mal y a t-il à se payer une bonne tranche de rigolade tout en se rafraichissant ? Lire la suite

Je pédale, tu pédales…ils aménagent ?

/// ATTENTION : CHANGEMENT DU LIEU DE LA RÉUNION ///

Le Conseil Départemental a des projets d’aménagements cyclables à La Courneuve sur les voies qui relèvent de sa compétence ; si vous souhaitez partager votre expérience afin d’améliorer ces projets, participez à la réunion de travail prévue :

Mercredi 15 février à 18h au 225 avenue Paul Vaillant Couturier à Bobigny à la mairie de La Courneuve, salle des conférences (3ème étage).

Les projets à l’ordre du jour sont :

  • Le long du T1 des Cosmonautes jusqu’aux 6 Routes
  • Le long du T1 sur le pont Palmer
  • Le long du T1 de Stade Géo André à Drancy Avenir
  • Liaison 6 Routes – parc de la Courneuve
  • Continuité cyclable Paris-le Bourget sur la N2
  • Avenue Henry Barbusse (travaux en cours)
  • Avenue Waldeck Rochet (retour sur les travaux réalisés)
En jaune, les projet à l'ordre du jour du 15 février.

En jaune, les projet à l’ordre du jour du 15 février.

Même si ces projets intéressent au premier chef La Courneuve (c’est pourquoi l’Association des Citoyens des 4 Routes a été sollicitée), les associations des communes limitrophes et les cyclistes intéressés par ces itinéraires sont invités à participer à ce rendez-vous afin de faire valoir leur droit à des aménagements intelligents, et soignés !

Enfin nous profitons de l’occasion pour vous signaler la création d’un groupe Facebook afin de rassembler les cyclistes de Plaine Commune…

Concertation « à la Charte »

L’absence de concertation est la marque de la politique locale. Qu’il s’agisse de petits chantiers ou de grands travaux, les citoyens sont systématiquement tenus à l’écart.

En avril 2015, l’Association des Citoyens des Quatre-Routes relatait comment les habitants avait été consultés à l’insu de leur plein gré concernant l’Îlot du Marché, et de quelle manière la SEM Plaine Commune et la municipalité s’arrangeaient avec la réalité.

Dernier exemple en date, en octobre 2015, lorsque le projet de HLM de la rue du Président Wilson a été présenté aux habitants du quartier : la question de la concertation a été une nouvelle fois soulevée par l’AC4R. Le maire de La Courneuve avait alors justifié son absence par le caractère privé du projet, le promoteur étant la Société Anonyme HLM de la Plaine de France.

Ce que Gilles Poux omettait de préciser, c’est que la ville de La Courneuve est un partenaire historique de la société, qu’elle en est actionnaire, et qu’elle siège à son Comité d’Administration ! Cette situation privilégiée lui permettait donc au minimum d’exiger une phase de concertation.

Le projet

Le projet de la SAHLM Plaine de France à l’angle des rues Marcelin Berthelot et du Président Wilson

Sont ainsi sortis de terre, pêle-mêle, la résidence le Bellevue, l’Îlot des pointes, ou le projet Toit et Joie sur l’ancien site Prévôt-Cartier…sans que les habitants du quartier n’aient eu leur mot à dire.

Ce triste constat avait été partagé et communiqué lors de la réunion du Bureau Comité de voisinage du quartier en avril 2015. La proposition citoyenne de réfléchir à des modalités de concertation n’avait malheureusement pas trouvé d’écho du côté des instances municipales.

Puis discrètement, en juin dernier le Conseil municipal a voté une « Charte de concertation des habitants sur les transformations urbaines ». Si si. Vous l’ignoriez ? Normal. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Les bus toujours abusés)

Depuis le déménagement du marché des Quatre-Routes de La Courneuve, la RATP rencontre bien des difficultés pour faire circuler ses bus dans notre quartier. En effet, maintes fois dénoncée ici (tous les articles), la gestion du marché et l’immobilisme des élus locaux entrainent des ruptures de service dont les passagers des lignes 152 et 173 font les frais. Nous avions décrit la situation dans cet article en février dernier.
6 mois plus tard, la situation n’a pas évolué.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter la Place 8 mai 1945 !

Le 1er avril, l’Association des Citoyens des 4 Routes sollicitait la RATP pour lui proposer le principe d’une réunion avec Mme Zainaba Saïd Anzum, Élue déléguée aux transports, la RATP et/ou le STIF afin d’aborder collectivement cette problématique dans le cadre des instances de démocratie participative locales.

Le 4 avril, le Président du Conseil départemental se fendait d’une missive sommant le Président de la RATP de se justifier :

Cette situation ne saurait durer plus longtemps, alors même que les aménagements de la Place du 8 mai 1945 dans le cadre du PLU ont été précisément effectués pour faciliter la circulation des bus dans un contexte très contraint, en particulier les jours de marché. Face à ce constat, pourriez-vous m'indiquer les démarches entreprises par la RATP pour mettre un terme à cette absence de desserte due à la tenue du marché des Quatre-Routes ?

Courrier du Président du Conseil départemental au Président de la RATP

Prendre au sérieux ce courrier, c’est oublier un peu vite que Monsieur Stéphane Troussel a la double casquette de Président du Conseil départemental et de Conseiller municipal à La Courneuve. Dans le cadre de ce mandat, qu’a-t-il fait pour mettre un terme aux problèmes de circulation causés par le marché des Quatre-Routes, dont il n’ignore pas la gestion délétère ?

Pointer du doigt la RATP pour s’exonérer de sa propre responsabilité nous semble être un procédé un peu grossier.

Hélas, il n’est pas le seul à nous prendre pour des dindons. Lire la suite

Travaux du marché : Une Courneuvienne révoltée

Riverains des travaux du futur marché des Quatre-Routes nous subissons depuis le début des travaux de démolition de nombreux désagréments, et malgré nos alertes, rien n’est fait pour intervenir sur ces nuisances et faire cesser le bruit la nuit.

Vue en plan de l'ilot du marché (image: Nacarat)

Vue en plan de l’ilot du marché (image: Nacarat)

Voici une liste non exhaustive des problèmes rencontrés par les riverains du 48 avenue Paul Vaillant Couturier:

  • Inondation chez deux copropriétaires lors de la destruction du mur/toit mitoyen (à droite) de notre immeuble (août 2016 à 2 reprises);
  • Entreposage sauvage des câbles électriques de l’ancien marché sur l’auvent de notre immeuble ; ils y sont restés plus de 6 mois malgré nos remarques et demandes jusqu’à provoquer une inondation dans le commerce du rez-de-chaussée alors que l’étanchéité du auvent a été refaite il y a moins d’un an…
fils-electriques-deposes-auvent

Entreposage sur l’auvent du 48 avenue Paul Vaillant Couturier.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’on fête ?

On connaissait déjà le goût du Maire de la Courneuve pour les jolies voitures, mais le compte rendu du Conseil municipal de décembre nous apprend qu’il a aussi un faible pour le champagne.

Extrait du compte rendu du Conseil Municipal du 17 décembre 2015

Extrait du compte rendu du Conseil Municipal du 17 décembre 2015

De quoi l’édile se réjouit-il pour envisager d’en commander pour 25,000€, voire 50,000€? Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Quand ça veut pas)

Comme vous le savez, l’Association des Citoyens des 4 Routes alerte depuis des mois les autorités sur la dégradation du fonctionnement du marché des Quatre-Routes. Nous nous faisons le relai de l’exaspération grandissante des riverains et de certains commerçants du marché, qui malgré leurs alertes, ne voient pas la situation s’améliorer, bien au contraire.

LA STRATÉGIE DU DÉGOÛT

Nous rapportions dans ce précédent billet les questions posées lors de la réunion de comité de voisinage du 3 novembre. A son issue, M. Yoann Elice (Conseiller municipal) avait promis des réponses.
Deux mois plus tard les réponses promises étaient très attendues par les membres du Bureau du Comité de voisinage. Mais lors de leur réunion du 8 janvier, c’est la politique de la chaise vide qui a été adoptée nos vaillants représentants municipaux !
LC_ChaiseVideDans ces conditions, ces habitants impliqués dans la vie de leur quartier s’interrogent légitimement sur l’utilité de siéger dans ce type d’instance, d’y consacrer leur temps et leur l’énergie alors que les sujets discutés depuis plus d’un an ne trouvent pas écho du côté de la municipalité.

CORRESPONDANCES

Depuis, nous ont été transmis deux récents courriers de M. Stéphane Troussel, Président du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et Conseiller municipal à La Courneuve.
Nous vous livrons ci-après le contenu de ces courriers.

Lire la suite

Marché de dupes aux 4 Routes (Les bases)

L’Association des Citoyens des 4 Routes souhaite que le marché de La Courneuve retrouve une gestion normale et un fonctionnement pacifié. Pour des raisons qui demeurent inconnues, les responsables politiques locaux, MM Gilles Poux et Stéphane Troussel peinent à user des moyens et du pouvoir dont ils disposent pour réhabiliter ce service public.
Grâce à ce mode d’emploi, l’AC4R veut les aider à passer à l’action!

NOCTURNE

Ça commence très tôt, avant même le dernier métro, les livraisons commencent. Sans considération pour le sommeil des riverains, dès 1 heure du matin, manœuvres, grincements de hayons, transpalettes qui raclent : des poids lourds abandonnent  aux noctambules et aux rongeurs plusieurs tonnes de marchandises sur le trottoir pendant des heures. Pourtant le règlement est clair : ces opérations de déballage ne devraient pas avoir lieu avant 5 heures.

Extrait de l’Article 3-b du Règlement du marché

Cette situation n’est pas conforme aux règles élémentaires d’hygiène alimentaire. Et pourtant, depuis 2011 elle est récurrente sur le marché de La Courneuve.

Lire la suite