Concertation « à la Charte »

L’absence de concertation est la marque de la politique locale. Qu’il s’agisse de petits chantiers ou de grands travaux, les citoyens sont systématiquement tenus à l’écart.

En avril 2015, l’Association des Citoyens des Quatre-Routes relatait comment les habitants avait été consultés à l’insu de leur plein gré concernant l’Îlot du Marché, et de quelle manière la SEM Plaine Commune et la municipalité s’arrangeaient avec la réalité.

Dernier exemple en date, en octobre 2015, lorsque le projet de HLM de la rue du Président Wilson a été présenté aux habitants du quartier : la question de la concertation a été une nouvelle fois soulevée par l’AC4R. Le maire de La Courneuve avait alors justifié son absence par le caractère privé du projet, le promoteur étant la Société Anonyme HLM de la Plaine de France.

Ce que Gilles Poux omettait de préciser, c’est que la ville de La Courneuve est un partenaire historique de la société, qu’elle en est actionnaire, et qu’elle siège à son Comité d’Administration ! Cette situation privilégiée lui permettait donc au minimum d’exiger une phase de concertation.

Le projet

Le projet de la SAHLM Plaine de France à l’angle des rues Marcelin Berthelot et du Président Wilson

Sont ainsi sortis de terre, pêle-mêle, la résidence le Bellevue, l’Îlot des pointes, ou le projet Toit et Joie sur l’ancien site Prévôt-Cartier…sans que les habitants du quartier n’aient eu leur mot à dire.

Ce triste constat avait été partagé et communiqué lors de la réunion du Bureau Comité de voisinage du quartier en avril 2015. La proposition citoyenne de réfléchir à des modalités de concertation n’avait malheureusement pas trouvé d’écho du côté des instances municipales.

Puis discrètement, en juin dernier le Conseil municipal a voté une « Charte de concertation des habitants sur les transformations urbaines ». Si si. Vous l’ignoriez ? Normal. Lire la suite

En flagrant d’élu !

Ce mardi matin, tôt, nous étions en route pour l’école lorsque je vous ai aperçu. Vous et votre petite troupe stationniez sur le trottoir, devant l’entrée du marché. C’est tellement rare, qu’au début j’ai eu du mal à y croire.

Et comme vous étiez sur notre chemin, je vous ai adressé sans que nous nous arrêtions un
« – Bonjour Messieurs, ça fait plaisir de vous voir !
auquel certains ont répondu poliment. Quand nous avons été assez loin, je vous ai distinctement entendu lancer dans notre dos ce
- Moi je m’en passerais bien ! » qui en a fait ricaner d’autres.

Nous étions trop pressés pour que je fasse demi-tour.
Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Les bus toujours abusés)

Depuis le déménagement du marché des Quatre-Routes de La Courneuve, la RATP rencontre bien des difficultés pour faire circuler ses bus dans notre quartier. En effet, maintes fois dénoncée ici (tous les articles), la gestion du marché et l’immobilisme des élus locaux entrainent des ruptures de service dont les passagers des lignes 152 et 173 font les frais. Nous avions décrit la situation dans cet article en février dernier.
6 mois plus tard, la situation n’a pas évolué.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter la Place 8 mai 1945 !

Le 1er avril, l’Association des Citoyens des 4 Routes sollicitait la RATP pour lui proposer le principe d’une réunion avec Mme Zainaba Saïd Anzum, Élue déléguée aux transports, la RATP et/ou le STIF afin d’aborder collectivement cette problématique dans le cadre des instances de démocratie participative locales.

Le 4 avril, le Président du Conseil départemental se fendait d’une missive sommant le Président de la RATP de se justifier :

Cette situation ne saurait durer plus longtemps, alors même que les aménagements de la Place du 8 mai 1945 dans le cadre du PLU ont été précisément effectués pour faciliter la circulation des bus dans un contexte très contraint, en particulier les jours de marché. Face à ce constat, pourriez-vous m'indiquer les démarches entreprises par la RATP pour mettre un terme à cette absence de desserte due à la tenue du marché des Quatre-Routes ?

Courrier du Président du Conseil départemental au Président de la RATP

Prendre au sérieux ce courrier, c’est oublier un peu vite que Monsieur Stéphane Troussel a la double casquette de Président du Conseil départemental et de Conseiller municipal à La Courneuve. Dans le cadre de ce mandat, qu’a-t-il fait pour mettre un terme aux problèmes de circulation causés par le marché des Quatre-Routes, dont il n’ignore pas la gestion délétère ?

Pointer du doigt la RATP pour s’exonérer de sa propre responsabilité nous semble être un procédé un peu grossier.

Hélas, il n’est pas le seul à nous prendre pour des dindons. Lire la suite

Appel à temoin

 AppelTemoin

Le 18 avril dernier aux alentours de 17 heures, place du 8 Mai 1945 à La Courneuve, un différend a opposé un couple de piétons quadragénaires et une jeune conductrice enceinte de 6 mois.

La famille de cette dernière qui habite le quartier a demandé à l’Association des Citoyens des 4 Routes de diffuser ici cet appel à témoin, la vidéo-surveillance étant inexploitable.

Si vous avez été témoin de la scène, contactez l’association, qui transmettra.

 

Travaux du marché : Une Courneuvienne révoltée

Riverains des travaux du futur marché des Quatre-Routes nous subissons depuis le début des travaux de démolition de nombreux désagréments, et malgré nos alertes, rien n’est fait pour intervenir sur ces nuisances et faire cesser le bruit la nuit.

Vue en plan de l'ilot du marché (image: Nacarat)

Vue en plan de l’ilot du marché (image: Nacarat)

Voici une liste non exhaustive des problèmes rencontrés par les riverains du 48 avenue Paul Vaillant Couturier:

  • Inondation chez deux copropriétaires lors de la destruction du mur/toit mitoyen (à droite) de notre immeuble (août 2016 à 2 reprises);
  • Entreposage sauvage des câbles électriques de l’ancien marché sur l’auvent de notre immeuble ; ils y sont restés plus de 6 mois malgré nos remarques et demandes jusqu’à provoquer une inondation dans le commerce du rez-de-chaussée alors que l’étanchéité du auvent a été refaite il y a moins d’un an…
fils-electriques-deposes-auvent

Entreposage sur l’auvent du 48 avenue Paul Vaillant Couturier.

Lire la suite

Nicolas veut votre avis.

PetitNicolasSempeDans le cadre de ses études de géographie à l’Université Paris1, Nicolas Phan Van Phi a choisi de rédiger son mémoire sur les pratiques et les politiques vélo sur Plaine-Commune et celles de nos voisins d’Est Ensemble.

Ça n’est pas tous les jours que les pratiques cyclistes des Séquano-Dyonisiens intéressent quelqu’un ! Alors que vous pédaliez ou pas, participez à son travail en donnant 5 minutes de votre temps pour répondre à son questionnaire en ligne.

Votre participation lui sera d’une grande aide.

(illustration pour le Petit Nicolas par Sempé)

Marché de dupes aux Quatre-Routes : un service public peut en gâcher un autre.

L’Association des Citoyens des 4 Routes continue de s’intéresser à la gestion du marché d’approvisionnement de La Courneuve. Dans les articles précédents, nous avons documenté ses effets sur la vie des riverains et démontré l’inertie des responsables politiques locaux.
Mais cette situation a des répercussions au delà de la vie du marché et perturbe également les missions de transport public de la RATP.

L'affiche qui averti les voyageurs à l'arrêt La Courneuve - 8 Mai 1945.

L’affiche qui avertit les voyageurs à l’arrêt La Courneuve – 8 Mai 1945.

Des voyageurs qui attendent les bus des lignes 152 et 173 qui ne passeront pas. La scène se répète plusieurs fois par semaine à l’arrêt 8 mai 1945 – La Courneuve. Rares sont ceux qui ont vu l’affichette qui indique qu’en raison du marché, cet arrêt n’est pas desservi.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter l’arrêt du 8 mai 1945 un jour de marché.

Le 152 ne dessert plus la place du 8 mai 1945 afin d’éviter d’être bloqué dans les embouteillages.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 152 les jours de marché.

En rouge l’arrêt et les correspondances non desservis par le 152 les jours de marché.

Le 173 voit son terminus avancé au Fort d’Aubervilliers, et ne dessert plus les trois derniers arrêts de son itinéraire habituel.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 173 les jours de marché.

En rouge les arrêts et les correspondances non desservis par le 173 les jours de marché.

Les voyageurs de ces deux lignes, subissent des temps de trajets rallongés. Pour les personnes à mobilité réduite, ou accompagnées d’enfants en bas âge avec poussette, certaines correspondances deviennent impossibles avec la ligne 1 du tramway, la ligne 7 du métro et les lignes de bus 607, 609, 610 et 611. Et que dire de l’absence de desserte locale ? Lire la suite