De l’autre côté de la rue Maurice Lachâtre

La rue Maurice Lachâtre, située quelques rues à l’est de l’avenue Paul Vaillant Couturier, sépare la ville de La Courneuve de celle de Drancy. Bien qu’administrativement rattaché à Drancy, le quartier de l’Avenir Parisien est toutefois plus proche de la réalité courneuvienne que drancéenne du fait de leur proximité géographique. Nous jouissons de votre métro tout proche, de votre marché populaire et accessible, et du dynamisme des quatre routes mais aussi des désagréments que ces derniers peuvent engendrer. En échange vous venez profiter de notre centre commercial et de la grosse enseigne de grande distribution qui s’y trouve et… c’est à peu près tout.

D’ailleurs ce centre commercial qui comptait au départ une offre assez variée ne cesse de voir des rideaux se baisser. Le portefeuille de la population locale et l’arrivée de nouveaux centres concurrents ont eu raison de sa vitalité d’antan. Sur 60 boutiques annoncées, 17 sont fermées, c’est près du tiers qui demeure inoccupé ! Nous soulignerons tout de même les efforts de l’hypermarché présent depuis le début de l’aventure qui s’est adapté au fil des années et a fait évoluer son offre au gré des préférences de leur clientèle. On se réjouit ainsi des deux allées bio installées non loin des deux allées de produits halal.

P1010387 compressé

En discutant avec nos voisins courneuviens, on s’aperçoit que chacun imagine que l’herbe est plus verte de l’autre côté. Ainsi, ils nous envient nos ramassages de déchets verts quand on leur envie leur petite poubelle pour recycler le verre. Leurs trottoirs semblent plus élégants à moins que ce soit les nôtres qui le sont. Mais c’est vrai que l’on a chez nous un stade avec tribune qui a d’ailleurs valu à notre ancien maire Jean-Christophe Lagarde, fraichement remplacé à la mairie par son épouse Aude Lagarde au nom du non-cumul des mandats, un petit tour devant le tribunal correctionnel de Paris.

En parlant de tribunal, la sécurité ou plutôt l’insécurité représente l’une des grandes problématiques du quartier qui a connu et connait encore ponctuellement ce que l’on appelle des vols avec violence. Entendez par là vol à l’arracher, en journée comme en soirée, et racket. Du côté de Drancy, les patrouilles de police se sont faites plus fréquentes à mesure que le nombre d’épisodes rapportés augmentait. Puis, l’éclairage public changé il y a quelques années et un brin trop éblouissant renforce toutefois notre sentiment de sécurité.

En se rendant au métro, en passant en tramway, en voiture, en vélo ou en allant faire son marché, on constate l’investissement réalisé au niveau des quatre routes : station de tramway flambant neuve, couloirs de bus revus et corrigés et construction de nouveaux logements presque par millier. Le visage du quartier semble bien parti pour se métamorphoser. Néanmoins l’hétérogénéité des styles architecturaux des nouvelles constructions qui vont du classique au minimaliste en passant par le pop art ? nous laisse perplexes.

P1010382 compressé

P1010378 compressé

P1010381 compressé

De notre côté, on a travesti une partie de nos HLM et on les a parés de clôtures. On attend d’ailleurs la seconde vague de relooking pour les tours restantes. Certes, l’aspect visuel des immeubles s’est amélioré mais cela n’a pas vraiment changé ce qui se passe à l’intérieur ou tout autour d’ailleurs. On salue tout de même la jolie place de l’Amitié repensée il y a quelques années, son antenne de service qui nous rappelle que nous sommes à Drancy, son aire de jeux pour enfants et sa bibliothèque tous deux bien utiles.

P1010384 compressé

P1010390 compressé

Enfin, le 7 septembre dernier, a été signé à Drancy un contrat de partenariat entre le département et Vinci Construction scellant la construction du collège intercommunal de Drancy / La Courneuve. À la rentrée 2019, ce sont quelques 700 élèves issus de Drancy et des villes environnantes dont La Courneuve qui pourront se vanter de pouvoir disposer d’un pôle culturel et d’un pôle sportif dans leur collège. Le département envisageait au début de construire l’établissement à La Courneuve mais c’est finalement Drancy qui accueillera le projet et qui fermera dans la foulée le collège Paul Langevin datant des années 60. Ce sera une nouvelle raison pour vous courneuviens de passer de l’autre côté de la rue Maurice Lâchatre et d’apprendre à se connaitre.

col-drancycourn

Ayurveda à La Courneuve

Connaissez-vous cette médecine traditionnelle Indienne qui traite le corps dans son ensemble ?

Née il y a plus de 5000 ans à la période Védique, La médecine Ayurvédique, par son approche globale, se veut a la fois préventive et curative. Aujourd’hui, l’Ayurveda est reconnue par l’OMS et est considérée en occident comme une médecine alternative.

La médecine Ayurvédique est intéressante car elle propose de mettre en place des mécanismes d’auto-guérison, permettant a chacun d’être plus fort dans sa tête et dans son corps. Lire la suite

Privés de desserte !

Velib’ et Autolib sont récemment devenus accessibles aux communes comprises dans la limite du périmètre de la Métropole du Grand Paris, sous réserve qu’elles aient adhéré au syndicat Autolib’ et Vélib’ Métropole, avant le 30 juin dernier.

Station Autolib' - Credit photo : Matthieu Fierling

Station Autolib’ – Credit photo : Matthieu Fierling

Jeune, modeste et faiblement motorisée, il est probable que la population de La Courneuve ait été intéressée par ces solutions de transport partagées et pratiques. Encore eut-il fallu le lui proposer…

EN CATIMINI

Faisant une nouvelle fois fi de la consultation et de la participation citoyenne dont la communication municipale nous rebat pourtant les oreilles, c’est à huis clos, lors d’une réunion du Bureau municipal, que les élus de la majorité ont discrètement décidé de priver les Courneuviens de ces solutions de mobilité urbaine alternatives.

Extrait du Bilan de mi-mandat (corrigé)

Extrait du Bilan de mi-mandat (corrigé)

L’opposition locale est si faible que l’adhésion de notre commune au syndicat Autlolib’ Vélib’ Métropole aurait pu être débattue sans risque lors d’une réunion du Conseil municipal. Lire la suite

L’eau à la bouche

Le sujet refait surface dans les médias ces dernier jours à la faveur de la vague de chaleur. Citée par Le Parisien, la maire d’Aubervilliers s’est emportée pendant une conférence de presse organisée par les élus des communes touchées par l’ouverture sauvage des bouches à incendie :

« Je ne veux pas croire qu’il n’y a pas de solution technique et que personne ne soit capable de sécuriser un simple robinet »

Et si, dans certaines conditions, ouvrir les bouches à incendie était autorisé ?

Dans les grandes villes des États-Unis, cette pratique est entrée depuis longtemps dans les mœurs Elle est si courante qu’elle est régulièrement mise en scène au cinéma, comme dans Do the right thing :

Après tout, quel mal y a t-il à se payer une bonne tranche de rigolade tout en se rafraichissant ? Lire la suite

On a testé pour vous : le fleuriste à côté de l’église Saint Yves

IMG_0982

Entre l’église et l’îlot du futur marché

Jardiniers amateurs ou chevronnés, amoureux des fleurs, ce lieu est fait pour vous. Situé le long du tramway au 16 avenue Lénine (à la place de la brocante), juste à côté de l’église Saint Yves, Frédérique, Thérèse et Thierry vous accueillent dans leur magasin : A Fleurs de Pot. A l’heure où j’écris ce billet l’enseigne n’est pas encore posée, cependant vous ne pourrez pas la louper tellement la boutique croule sous des cascades de verdure.

IMG_0989

Devant « A fleurs de pot », avenue Lénine.

Les appeler fleuristes serait bien réducteur… Lire la suite

Je pédale, tu pédales…ils aménagent ?

/// ATTENTION : CHANGEMENT DU LIEU DE LA RÉUNION ///

Le Conseil Départemental a des projets d’aménagements cyclables à La Courneuve sur les voies qui relèvent de sa compétence ; si vous souhaitez partager votre expérience afin d’améliorer ces projets, participez à la réunion de travail prévue :

Mercredi 15 février à 18h au 225 avenue Paul Vaillant Couturier à Bobigny à la mairie de La Courneuve, salle des conférences (3ème étage).

Les projets à l’ordre du jour sont :

  • Le long du T1 des Cosmonautes jusqu’aux 6 Routes
  • Le long du T1 sur le pont Palmer
  • Le long du T1 de Stade Géo André à Drancy Avenir
  • Liaison 6 Routes – parc de la Courneuve
  • Continuité cyclable Paris-le Bourget sur la N2
  • Avenue Henry Barbusse (travaux en cours)
  • Avenue Waldeck Rochet (retour sur les travaux réalisés)
En jaune, les projet à l'ordre du jour du 15 février.

En jaune, les projet à l’ordre du jour du 15 février.

Même si ces projets intéressent au premier chef La Courneuve (c’est pourquoi l’Association des Citoyens des 4 Routes a été sollicitée), les associations des communes limitrophes et les cyclistes intéressés par ces itinéraires sont invités à participer à ce rendez-vous afin de faire valoir leur droit à des aménagements intelligents, et soignés !

Enfin nous profitons de l’occasion pour vous signaler la création d’un groupe Facebook afin de rassembler les cyclistes de Plaine Commune…

Concertation « à la Charte »

L’absence de concertation est la marque de la politique locale. Qu’il s’agisse de petits chantiers ou de grands travaux, les citoyens sont systématiquement tenus à l’écart.

En avril 2015, l’Association des Citoyens des Quatre-Routes relatait comment les habitants avait été consultés à l’insu de leur plein gré concernant l’Îlot du Marché, et de quelle manière la SEM Plaine Commune et la municipalité s’arrangeaient avec la réalité.

Dernier exemple en date, en octobre 2015, lorsque le projet de HLM de la rue du Président Wilson a été présenté aux habitants du quartier : la question de la concertation a été une nouvelle fois soulevée par l’AC4R. Le maire de La Courneuve avait alors justifié son absence par le caractère privé du projet, le promoteur étant la Société Anonyme HLM de la Plaine de France.

Ce que Gilles Poux omettait de préciser, c’est que la ville de La Courneuve est un partenaire historique de la société, qu’elle en est actionnaire, et qu’elle siège à son Comité d’Administration ! Cette situation privilégiée lui permettait donc au minimum d’exiger une phase de concertation.

Le projet

Le projet de la SAHLM Plaine de France à l’angle des rues Marcelin Berthelot et du Président Wilson

Sont ainsi sortis de terre, pêle-mêle, la résidence le Bellevue, l’Îlot des pointes, ou le projet Toit et Joie sur l’ancien site Prévôt-Cartier…sans que les habitants du quartier n’aient eu leur mot à dire.

Ce triste constat avait été partagé et communiqué lors de la réunion du Bureau Comité de voisinage du quartier en avril 2015. La proposition citoyenne de réfléchir à des modalités de concertation n’avait malheureusement pas trouvé d’écho du côté des instances municipales.

Puis discrètement, en juin dernier le Conseil municipal a voté une « Charte de concertation des habitants sur les transformations urbaines ». Si si. Vous l’ignoriez ? Normal. Lire la suite

En flagrant d’élu !

Ce mardi matin, tôt, nous étions en route pour l’école lorsque je vous ai aperçu. Vous et votre petite troupe stationniez sur le trottoir, devant l’entrée du marché. C’est tellement rare, qu’au début j’ai eu du mal à y croire.

Et comme vous étiez sur notre chemin, je vous ai adressé sans que nous nous arrêtions un
« – Bonjour Messieurs, ça fait plaisir de vous voir !
auquel certains ont répondu poliment. Quand nous avons été assez loin, je vous ai distinctement entendu lancer dans notre dos ce
- Moi je m’en passerais bien ! » qui en a fait ricaner d’autres.

Nous étions trop pressés pour que je fasse demi-tour.
Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Les bus toujours abusés)

Depuis le déménagement du marché des Quatre-Routes de La Courneuve, la RATP rencontre bien des difficultés pour faire circuler ses bus dans notre quartier. En effet, maintes fois dénoncée ici (tous les articles), la gestion du marché et l’immobilisme des élus locaux entrainent des ruptures de service dont les passagers des lignes 152 et 173 font les frais. Nous avions décrit la situation dans cet article en février dernier.
6 mois plus tard, la situation n’a pas évolué.

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter le PDU du 8 mai 1945 !

Un bus de la ligne 152 empruntant le souterrain pour éviter la Place 8 mai 1945 !

Le 1er avril, l’Association des Citoyens des 4 Routes sollicitait la RATP pour lui proposer le principe d’une réunion avec Mme Zainaba Saïd Anzum, Élue déléguée aux transports, la RATP et/ou le STIF afin d’aborder collectivement cette problématique dans le cadre des instances de démocratie participative locales.

Le 4 avril, le Président du Conseil départemental se fendait d’une missive sommant le Président de la RATP de se justifier :

Cette situation ne saurait durer plus longtemps, alors même que les aménagements de la Place du 8 mai 1945 dans le cadre du PLU ont été précisément effectués pour faciliter la circulation des bus dans un contexte très contraint, en particulier les jours de marché. Face à ce constat, pourriez-vous m'indiquer les démarches entreprises par la RATP pour mettre un terme à cette absence de desserte due à la tenue du marché des Quatre-Routes ?

Courrier du Président du Conseil départemental au Président de la RATP

Prendre au sérieux ce courrier, c’est oublier un peu vite que Monsieur Stéphane Troussel a la double casquette de Président du Conseil départemental et de Conseiller municipal à La Courneuve. Dans le cadre de ce mandat, qu’a-t-il fait pour mettre un terme aux problèmes de circulation causés par le marché des Quatre-Routes, dont il n’ignore pas la gestion délétère ?

Pointer du doigt la RATP pour s’exonérer de sa propre responsabilité nous semble être un procédé un peu grossier.

Hélas, il n’est pas le seul à nous prendre pour des dindons. Lire la suite

Appel à temoin

 AppelTemoin

Le 18 avril dernier aux alentours de 17 heures, place du 8 Mai 1945 à La Courneuve, un différend a opposé un couple de piétons quadragénaires et une jeune conductrice enceinte de 6 mois.

La famille de cette dernière qui habite le quartier a demandé à l’Association des Citoyens des 4 Routes de diffuser ici cet appel à témoin, la vidéo-surveillance étant inexploitable.

Si vous avez été témoin de la scène, contactez l’association, qui transmettra.