L’eau à la bouche

Le sujet refait surface dans les médias ces dernier jours à la faveur de la vague de chaleur. Citée par Le Parisien, la maire d’Aubervilliers s’est emportée pendant une conférence de presse organisée par les élus des communes touchées par l’ouverture sauvage des bouches à incendie :

« Je ne veux pas croire qu’il n’y a pas de solution technique et que personne ne soit capable de sécuriser un simple robinet »

Et si, dans certaines conditions, ouvrir les bouches à incendie était autorisé ?

Dans les grandes villes des États-Unis, cette pratique est entrée depuis longtemps dans les mœurs Elle est si courante qu’elle est régulièrement mise en scène au cinéma, comme dans Do the right thing :

Après tout, quel mal y a t-il à se payer une bonne tranche de rigolade tout en se rafraichissant ? Lire la suite

On a testé pour vous : le fleuriste à côté de l’église Saint Yves

IMG_0982

Entre l’église et l’îlot du futur marché

Jardiniers amateurs ou chevronnés, amoureux des fleurs, ce lieu est fait pour vous. Situé le long du tramway au 16 avenue Lénine (à la place de la brocante), juste à côté de l’église Saint Yves, Frédérique, Thérèse et Thierry vous accueillent dans leur magasin : A Fleurs de Pot. A l’heure où j’écris ce billet l’enseigne n’est pas encore posée, cependant vous ne pourrez pas la louper tellement la boutique croule sous des cascades de verdure.

IMG_0989

Devant « A fleurs de pot », avenue Lénine.

Les appeler fleuristes serait bien réducteur… Lire la suite

Mission Caracas !

Le compte-rendu du Conseil municipal du 30 septembre dernier nous apprend que la Ville de la Courneuve a adhéré à une association nommée le Laboratoire International pour l’Habitat Populaire (LIHP).

Extrait du compte rendu

Extrait du compte-rendu du Conseil municipal du 30 septembre 2015

Dans un billet intitulé Mission Carracas, l’association relaie sur son blog une escapade d’une semaine au Venezuela à laquelle participaient une petite délégation de la mairie de La Courneuve.

Mmes Corinne Cadays-Delhome, et Marjolaine Mock Joubert, respectivement 6ème adjointe et collaboratrice du Maire de La Courneuve, ont assisté au séminaire international « Villes écosocialistes: du développement durable à la révolution urbaine » co-organisé par l’association dans la capitale vénézuélienne. Lire la suite

Le data center se prend un premier râteau !

En janvier 2013, les bizarreries du calendrier de l’installation rue Rateau du data center de la société Interxion attiraient déjà l’attention de l’Association des Citoyen des 4 Routes (AC4R). A l’époque nous indiquions :

Si le dépôt de fioul s’enflammait les riverains auraient chaud aux fesses. Mais la probabilité que cela arrive est considérée comme très faible…
La probabilité que l’enquête publique lancée il y a quelques jours seulement change quoi que ce soit est également très faible : les cuves de fioul et les groupes électrogènes sont installés, et le data center fonctionne déjà depuis juin dernier.

Pendant l’été 2014, Mediapart publiait une enquête en trois parties sur « L’envers des data centers ». Nous avions eu l’autorisation d’en reproduire le premier article, Ordiland en Seine-Saint-Denis. Son auteur, Jade Lindgaard, mettait en lumière le cas du data center de la rue Rateau et racontait s’être confrontée au silence de Gilles Poux et de Fabrice Coquio, respectivement maire de La Courneuve et PDG d’Interxion.

Extrait du journal municipal Regard n°371

Extrait du journal municipal Regard n°371, décembre 2012.

En janvier 2015, le Toxic Tour Détox 93 passait par La Courneuve. Objectif: montrer la pollution pour mieux lutter contre, et donc présenter au public ces entrepôts qui abritent les serveurs informatiques qui font tourner internet. La promenade urbaine citoyenne organisée à La Courneuve a porté ses fruits : Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Mêlez-vous en !)

Depuis le dernier billet consacré au marché fin novembre, l’Association des Citoyens des 4 Routes n’a pas chômé. Après la visite accompagnée des agents de la DDPP, et puisque les élus ne se saisissent pas du dossier, l’association a entamé des démarches auprès du Tribunal Administratif.

L’AC4R vous sollicite pour l’appuyer dans la contestation de l’Arrêté municipal qui modifie le périmètre du marché et des nuisances qui en découlent.

Petite remise en contexte :

DSP_2013Le marché des 4 Routes de La Courneuve est régit par une délégation de service publique (DSP) qui est constituée, entre autres:
- d’un contrat passé entre la ville et le prestataire privé à qui elle a confié la gestion du marché, qui date d’à peine un an,
- d’un règlement général contractuel, qui précise le fonctionnement quotidien du marché.

 

DSP_2014Et voila qu’un nouvel Arrêté municipal portant règlement général du marché vient modifier sans raison le règlement initial!

Les deux documents complémentaires sont devenus incohérents et même contradictoires!

Une de ces contradictions, et pas des moindres, porte sur le périmètre du marché.

Lire la suite

« Toxic tour » à La Courneuve : le problème des data-center

ToxicTour-tract-couleur-Courneuve-20150125_Page_1Si vous ne savez pas encore ce qu’est un « toxic tour » voilà l’occasion de le découvrir le 25 janvier prochain, à La Courneuve.

Le principe d’un toxic tour est de montrer la pollution pour mieux lutter contre, donc de présenter au public les lieux pollués pour envisager les actions possibles contre cette pollution.

A La Courneuve, ce sont les data center qui s’installent et posent de gros problèmes aux riverains, et soulèvent des questions environnementales. Cela pose la question des activités économiques accueillies sur les territoires les plus pauvre. C’est à toutes ces réflexions que le prochain Toxic Tour organisé à La Courneuve vous propose de débattre. En voici la présentation. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (on prend les mêmes et ça recommence)

L’Association des Citoyens des 4 Routes cherche à comprendre comment fonctionne le marché de La Courneuve : une nouvelle mouture du règlement a été adoptée ce jeudi par le conseil municipal pour ordonner le marché provisoire.

Mais ce nouveau règlement est un attrape-nigauds puisque personne ne contrôle que le délégataire l’applique effectivement. Preuve en est, sur le marché tout juste déménagé, il est joyeusement piétiné :

Bonjour l’hygiène !

A gauche les poubelles vues du chapiteau, à droite le chapiteau vu des poubelles...

A gauche les poubelles vues du chapiteau, à droite le chapiteau vu des poubelles…

Les jus des bacs à ordure dédiés au marché coulent de l’extérieur vers l’intérieur du chapiteau en longeant les étals jusqu’aux bouches d’évacuation, et sans que rien n’empêche commerçants et chalands d’y patauger.

0930_Marche4R-21

A l’extérieur du chapiteau: des flaques. A l’intérieur: des fuites.

Les pentes réalisées entrainent également les eaux pluviales dans le chapiteau par le dessous les parois en tôles malgré l’étanchéité grossière réalisée. Elles lessivent le sol des étals où sont les branchements d’eau potables, et vont polluer les étals voisins.

0930_Marche4R-06

Sous le chapiteau, au sol : une prises d’eau d’un étal.

Le site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) publie les recommandation concernant la conception et la gestion des halles fermées dont l’usage est réservé au marché, qui semblent avoir été ignorées.

L’AC4R a alerté le Service Communal d’Hygiène et Santé (SCHS) ainsi que le Conseiller municipal délégué au marché. Interrogé jeudi dernier lors du conseil municipal, Monsieur Irani indiquait pourtant qu’une commission de sécurité s’était réunie en bonne et due forme le 2 octobre.

Ce ne sont hélas pas les seuls points qui inquiètent à propos du marché provisoire, la sécurité et le confort des riverains sont aussi mis à mal, à commencer par ceux des plus vulnérables : Lire la suite

Récit d’un voyage en Inde à La Courneuve

IMGP3529-midAvez-vous déjà remarqué la grande porte ornée de statues aux multiples couleurs le long de la N2 ?
Eh bien moi oui !

Ce samedi 18 Janvier 2014, l’AC4R m’a permis d’assouvir ma curiosité et de me faire découvrir le magnifique temple hindou qui se cache derrière cette façade. Après un petit verre dans le magasin Vélo Espace 93, nous nous dirigeons vers cette entrée remarquable au milieu d’un environnement grisâtre. La porte franchie, nous atterrissons dans un couloir où nous déposons nos chaussures : règle primordiale pour pénétrer dans l’enceinte même du temple.

Mes yeux courent dans tous les sens tant ils sont captivés par la profusion de dorures, peintures murales, statues et autres. Notre guide, le fils du directeur de l’Association Sivan Parvathi promouvant la culture Sri lankaise tamoule, nous souhaite la bienvenue. Il nous invite à suivre le chemin qu’empruntent les fidèles. Lire la suite

Une pétition contre la voie de garage

Ils ne sont pas du genre à lâcher le morceau.

Depuis bientôt 15 ans ce couple d’habitants du quartier remue ciel et terre pour obtenir que l’espace public soit respecté et que la loi s’y applique.

Depuis des années, les activités du garage de l’angle des rues Lavoisier et Marcelin Berthelot, qui a pour spécialité les véhicules utilitaires en « bout de course », débordent du périmètre du hangar et nuisent à la qualité de vie des riverains.

GarageLavoisier_01

Pas encore terminé, le trottoir qui mène à la nouvelle école est déjà souillé.

La monopolisation du stationnement des rues adjacentes est permanente, le stationnement sur les trottoirs et les passages protégés une habitude, et l’entreposage d’épaves sur la voie publique est régulier. Sans oublier les vidanges maladroites qui sont souvent parties à l’égout.

Devenu monnaie courante dans le quartier, cet usage dévoyé de l’espace public a gagné en visibilité depuis l’ouverture, face au garage, du nouveau groupe scolaire Angela Davis qui draine 5 fois par jour son flot d’adultes et d’enfants.

Le fait que pareille situation puisse perdurer depuis si longtemps soulève bien des questions sur la capacité et/ou la volonté d’agir des autorités… Lire la suite