Marché de dupes aux 4 Routes (Les bases)

L’Association des Citoyens des 4 Routes souhaite que le marché de La Courneuve retrouve une gestion normale et un fonctionnement pacifié. Pour des raisons qui demeurent inconnues, les responsables politiques locaux, MM Gilles Poux et Stéphane Troussel peinent à user des moyens et du pouvoir dont ils disposent pour réhabiliter ce service public.
Grâce à ce mode d’emploi, l’AC4R veut les aider à passer à l’action!

NOCTURNE

Ça commence très tôt, avant même le dernier métro, les livraisons commencent. Sans considération pour le sommeil des riverains, dès 1 heure du matin, manœuvres, grincements de hayons, transpalettes qui raclent : des poids lourds abandonnent  aux noctambules et aux rongeurs plusieurs tonnes de marchandises sur le trottoir pendant des heures. Pourtant le règlement est clair : ces opérations de déballage ne devraient pas avoir lieu avant 5 heures.

Extrait de l’Article 3-b du Règlement du marché

Cette situation n’est pas conforme aux règles élémentaires d’hygiène alimentaire. Et pourtant, depuis 2011 elle est récurrente sur le marché de La Courneuve.

Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes «Une situation compliquée»

Mardi 3 novembre dernier, le comité de voisinage « Quatre-Routes Rateau » a été l’occasion d’aborder une nouvelle fois la situation du marché des Quatre-Routes de La Courneuve.

Nous avons à maintes reprises évoqué ici la gestion déplorable de ce service public comparée aux engagements formalisés dans le contrat de Délégation de Service Public et dans le Règlement général du Marché. Deux documents que s’est procurée l’Association des Citoyens de 4 Routes (AC4R) et qui sont désormais accessibles aux habitants de La Courneuve.

Vente à la sauvette avenue Paul Vaillant Couturier un jour de marché

Vente à la sauvette avenue Paul Vaillant Couturier un jour de marché

RAPPEL À L’ORDRE

Nous ne nous attarderons pas sur l’omniprésence des vendeurs à la sauvette, contre lesquels seule la Police Nationale est compétente. Nous nous contenterons de rappeler à M. Stéphane Troussel, Adjoint aux Finances de La Courneuve, Président du Conseil Départemental, proche du Président de l’Assemblée Nationale et secrétaire national à la décentralisation du parti au pouvoir, qu’il pourrait pour une fois faire profiter notre ville, une des plus pauvres de France, de sa situation politique pour agir en sa faveur afin qu’elle dispose enfin d’effectifs de police décents

Des piétons qui cheminent sur la chaussée de l'exRN2 un jour de marché

Les piétons forcés de cheminer sur la chaussée de l’exRN2 un jour de marché

SURDITÉ OU MÉPRIS ? 

Lors de la réunion, les riverains ont une nouvelle fois listé tous les problèmes causés par le marché, problèmes déjà relayés à maintes reprises auprès des représentants de la ville: difficultés à circuler et à rentrer chez soi, les dégradations des espaces publics (plantations, mobiliers urbains) ou privés (halls et façade des immeubles, entrées des maisons et des garages, etc.)

Devant l'entrée du marché de La Courneuve un dimanche soir

Devant l’entrée du marché de La Courneuve un dimanche soir

Ils ont aussi rappelé leur exaspération face à l’état dans lequel les abords de la Place du 8 mai 1945 sont laissés chaque jour de marché, où sont abandonnés sac, emballages, cartons et cintres qui doivent attendre la fin de journée, et parfois même le lendemain pour être ramassés par les équipes de nettoyage.

Tous ces témoignages des habitants du quartier, et plus particulièrement ceux des riverains évoquent une aggravation sans précédent de la situation. Lire la suite

On a testé pour vous O’Marché Frais (et on a plutôt été déçus…)

000130960_75

Source LSA 2015

Ce nouveau magasin s’annonçait comme le « temple » des produits frais, une sorte de grande surface dédiée aux légumes, viandes et poissons, produits laitiers, etc. La taille du bâtiment (4500 m2 sur plusieurs étages) nous laissait imaginer deux étages entiers dédiés à ces nouveaux produits frais.

Source : ministère

Source : ministère

 

C’est donc dès la semaine de son ouverture en grande pompe – en présence de Carole DELGA, secrétaire d’état du commerce (…) et de la consommation (…) – que l’AC4R a missionné 3 familles témoins pour aller tester ce nouveau commerce pour vous. Voici leurs impressions.


Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Mêlez-vous en !)

Depuis le dernier billet consacré au marché fin novembre, l’Association des Citoyens des 4 Routes n’a pas chômé. Après la visite accompagnée des agents de la DDPP, et puisque les élus ne se saisissent pas du dossier, l’association a entamé des démarches auprès du Tribunal Administratif.

L’AC4R vous sollicite pour l’appuyer dans la contestation de l’Arrêté municipal qui modifie le périmètre du marché et des nuisances qui en découlent.

Petite remise en contexte :

DSP_2013Le marché des 4 Routes de La Courneuve est régit par une délégation de service publique (DSP) qui est constituée, entre autres:
- d’un contrat passé entre la ville et le prestataire privé à qui elle a confié la gestion du marché, qui date d’à peine un an,
- d’un règlement général contractuel, qui précise le fonctionnement quotidien du marché.

 

DSP_2014Et voila qu’un nouvel Arrêté municipal portant règlement général du marché vient modifier sans raison le règlement initial!

Les deux documents complémentaires sont devenus incohérents et même contradictoires!

Une de ces contradictions, et pas des moindres, porte sur le périmètre du marché.

Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (mise au point)

L’Association des Citoyens des 4 Routes cherche toujours à comprendre comment fonctionne le marché de La Courneuve et quels sont les liens qui unissent depuis 35 ans la municipalité de La Courneuve à la société Lombard et Guérin.
La bonne nouvelle c’est qu’elle ne cherche plus toute seule…quelques explications :

Une patience bien mal récompensée

Il aura finalement fallu 5 mois et bien des péripéties pour que le Conseiller municipal délégué à la vie du marché rencontre des membres de l’association; c’était le 21 octobre dernier. Malheureusement, nos préoccupations concernant le fonctionnement du marché n’ont pas été apaisées.
Un mois plus tard, les réponses à nos question et le compte-rendu promis se faisant toujours attendre, l’AC4R a donc décidé de saisir l’autorité compétente en la matière : la Direction Départementale de la Protection des Populations de Seine-Saint-Denis (DDPP).

Une visite conjointe a donc eu lieu vendredi dernier en compagnie d’agents du Pôle Services – orientation des litiges contractuels de la DDPP, qui ont pour mission de vérifier la bonne application de la réglementation par les prestataires de service.

Les bruits qui courent

Même s’ils se sont plus inquiétés des conditions de travail des commerçants que de la qualité de la marchandise, la venue de ces inspecteurs de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a naturellement suscité des interrogations.
Et on peut comprendre la réaction de certain commerçants, à qui on agite régulièrement la menace d’une fermeture du marché pour faire taire leurs revendications qui se multiplient depuis le déménagement. Un exemple parmi d’autres de la gestion périlleuse de ce service public.

Extrait de l'expo SuperPoses de l'AC4R

La façade du marché des 4 Routes à La Courneuve – extrait de l’expo SuperPoses de l’AC4R

L’AC4R œuvre depuis des mois pour que lui soit expliqué cette gestion qui se fait à la fois au détriment des riverains et des commerçants et qui, à terme, menace un marché qui est aussi ancien que le quartier des 4 Routes.
La visite de la DDPP sera certainement à l’ordre du jour de la Commission consultative des marchés prévue demain. Nous veillerons particulièrement à ce que ne soit pas attribué d’autres intentions à l’association que celle exposée ici.

Un avenir en point d’interrogation

L’activité du marché est très fragilisée, et la conjoncture n’explique pas tout.

  • Quelles actions la municipalité envisage-t-elle pour rétablir l’équilibre commercial local qu’elle a contribué à bouleverser en déménageant précipitamment le marché ?
  • Va-t-elle enfin mettre en œuvre un contrôle de la délégation du service public du Marché des 4 Routes qui garantisse une cohabitation apaisée de l’activité commerciale avec les autres composantes du quartier ?

À suivre…

Une pétition contre la voie de garage

Ils ne sont pas du genre à lâcher le morceau.

Depuis bientôt 15 ans ce couple d’habitants du quartier remue ciel et terre pour obtenir que l’espace public soit respecté et que la loi s’y applique.

Depuis des années, les activités du garage de l’angle des rues Lavoisier et Marcelin Berthelot, qui a pour spécialité les véhicules utilitaires en « bout de course », débordent du périmètre du hangar et nuisent à la qualité de vie des riverains.

GarageLavoisier_01

Pas encore terminé, le trottoir qui mène à la nouvelle école est déjà souillé.

La monopolisation du stationnement des rues adjacentes est permanente, le stationnement sur les trottoirs et les passages protégés une habitude, et l’entreposage d’épaves sur la voie publique est régulier. Sans oublier les vidanges maladroites qui sont souvent parties à l’égout.

Devenu monnaie courante dans le quartier, cet usage dévoyé de l’espace public a gagné en visibilité depuis l’ouverture, face au garage, du nouveau groupe scolaire Angela Davis qui draine 5 fois par jour son flot d’adultes et d’enfants.

Le fait que pareille situation puisse perdurer depuis si longtemps soulève bien des questions sur la capacité et/ou la volonté d’agir des autorités… Lire la suite

On a testé pour vous : le massage Thaï de la rue Rateau

Qui n’a pas rêvé d’un massage délassant après une journée de bricolage intensif ?
C’est motivée par cette promesse de bien être que je prend RDV au « salon de modelages Thaï traditionnel Thailandais » Wassana Wat Pho situé un peu avant le resto Le Cadran, au bout de la rue Rateau.

Le premier contact téléphonique est sympathique, on arrive à se faire comprendre :
« un massage d’une heure, a 18h » « Combien de personnes ? ma collègue est libre aussi » « Alors va pour deux personnes ! »

Farina, la gérante de l’établissement nous accueille chaleureusement dans un petit salon à l’éclairage tamisé, ou se diffuse une musique zen/orientale et une agréable odeur d’eucalyptus qui fait oublier qu’on a le nez qui pique a cause du printemps.
Elle nous présente ses diplomes de l’école Wat Po de Bangkok et nous choisissons, d’après photos, le type de massage que nous souhaitons.

Les types de massages proposés par Wassana Wat Pho :

  • Massage Thaï traditionnel > pression sur les méridiens, postures d’étirement, pétrissage musculaire…
  • Massage Thaï au pierres (chaudes) > des pierres de basaltes chauffées à la vapeur sont enduites d’huiles essentielles et appliquées le long du dos
  • Massage Thaï aux plantes (chaudes) > après un massage Thaï traditionnel, on dispose sur le corps des herbes aromatiques médicinales dans des poches en coton
  • Massage Thaï des pieds – réflexologie > massage des pieds jusqu’aux genoux, à l’aide des mains et d’un stick en bois
  • Massage Thaï aux huiles aromatiques (chaudes) > modelage du corps, plus soft que le massage thaï traditionnel, c’est celui-ci que nous choisissons.

Le massage s’effectue en slip, par les masseuses (habillées) aux mains professionnelles, sachant appuyer là ou ça fait du bien. Il est vivement conseillé de leur indiquer vos zones sensibles en début de séance, elles insisteront sur les noeuds les plus tenaces quitte à prolonger le massage de quelques minutes.

L’huile ne laisse pas une sensation désagréable sous les vêtements, et nous sortons légers et ravis après une tasse de thé à la menthe gentiment offerte.

Les tarifs :

Les tarifs vont de 20€ pour 20 minutes de massage du dos sur table (à tester après une journée de 8h devant l’ordi) jusqu’à 90€ pour 1h30 (Massage aux pierres chaudes ou méga combo Massage Thaï Traditionnel aux plantes + huiles chaudes). Un dépliant est en libre service sur la devanture.

Plus d’infos sur la page facebook du salon Wassana Wat Pho

On a testé pour vous : « L’Etna » pizzeria italiana

Un flyer dans nos boîtes aux lettres il y a quelques semaines nous intrigue, nous interpelle et nous nous interrogeons…. Samedi dernier, nous nous sommes enfin décidés à aller tester celle qui s’annonçait comme une « authentique pizzeria italienne ».

En réservant la table, première bonne surprise (quoi qu’anecdotique), un accent italien chantant au bout du fil! Ca s’annonce bien ;-). Nous voilà donc partis pour la rue Lépine, une petite rue pavillonnaire du quartier des 4R, derrière le Marché.

L’Etna, c’est bien ce que le flyer annonce, une pizzeria italienne vrai de vrai pur jus : des gens chaleureux à l’accueil, un pizzaiolo/patron italien qui cuit les pizzas en open space, une déco simple, un endroit propre, une véranda privatisable et une belle terrasse (qui fera notre bonheur cet été), des bons produits, des pâtes fraîches au déjeuner tous les jours. Lire la suite

On a testé pour : Carrefour Drive Drancy

Pour ceux qui l’avaient raté, que cela n’intéresse pas ou qui s’en fichent, le Carrefour de Drancy Avenir a mis en place très récemment un système Drive.

Le principe : on commande ses courses sur internet, on choisit le créneau horaire qui nous convient pour aller récupérer ses petites affaires, une charmante employé de Carrefour nous les amène et nous charge même la voiture.

VERDICT

  • Un super accueil sur place.
  • Le service est rapide : on récupère ses courses en moins de 5 minutes.
  • Pas besoin de passer deux heures dans le magasin et en prime on évite de se laisser tenter par toutes les « promos » en cours.
  • Le seul vrai bémol :  le choix des produits, malgré 10.000 références annoncées, est encore un peu limité (aucun produit marque n°1, pas toutes les références marque Carrefour, peu de choix en produits de toilette, certains fruits-légumes finalement pas vendus par le magasin de Drancy).
  • Pas totalement convaincue que ce soit exactement le même prix qu’en magasin…
  • sans voiture et sans internet, c’est sûr que ça ne sert à rien ;-)

Mais pour faire un bon plein de la majorité des produits courants c’est tout de même super et cela fait gagner un temps précieux, occupé à faire autre chose (comme rédiger cet article!).

Plus d’infos sur le site web dédié : http://courses.carrefour.fr/accueil
Le Drive du Carrefour Drancy Avenir est accessible sur le parking à droite du centre commercial quand on le regarde de face.

 

Nostalgie

Nous reproduisons ici, avec son aimable autorisation, un email que nous avons reçu de l’un de nos lecteurs, Christophe C.

Bonjour,
Je suis allé sur votre site, et j’ai eu envie d’écrire quelque chose à propos de ce quartier des 4 routes que j’ai habité pendant 13 ans. (De 1973 à 1986)
A l’époque, en 1973, j’avais 4 ans, j’habitais rue de la tréfilerie avec mes parents, le quartier était très calme, et jusqu’en 1986 je passais beaucoup de temps dehors à faire du vélo ou à jouer dans la rue avec d’autres enfants de cette rue. Il passait environ 5 voitures par jour, donc peu de risques d’être écrasé. J’allais à l’école primaire Paul Doumer, une très bonne école dirigée à l’époque par M. Delattre. En face, on y trouvait des préfabriqués ou des étudiants pouvaient faire des études de compta. J’ai tellement tourné dans ces rues en vélo que j’en connaissais les moindres recoins par coeur. Il y avait déjà les serres, rue des écoles, et cette petite maison de retraite, rue du Docteur Roux. Je me souviens aussi de ce terrain vague, rue Rateau, ou on y a construit des bâtiments aux allures bizarres et sans peinture. Il n’y avait pas de rond-point aux 4 routes, ni le métro. On faisait les courses avec ma mère au Prisunic ! ou au Viniprix !
Je garde un excellent souvenir de ce quartier dans les années 70 et début 80.
Puis, quand nous sommes partis, en 1986, ça se dégradait déjà, + de voitures, + de violence, etc. Nous avons habité Bobigny, près d’Avicenne, ou ça s’est dégradé très vite également, puis Drancy jusqu’en 2006.
J’ai maintenant 43 ans, et j’ai quitté le 93 depuis 6 ans pour vivre à Montgeron dans le 91. Et bien je ne regrette absolument pas d’être parti, je crois que je ne pourrais plus revenir dans le 93. Dailleurs je reconnais très bien les endroits que l’on peut voir en photos sur votre site, et la façon dont ça se dégrade encore et toujours. C’est dommage.