La fuite, encore la suite (mais pas la fin!)

Compilation à jour, vérifiée et véridique des informations pêchées ici et là sur la fuite du 6 mars avenue Jean Jaurès (blogueurs LC4R, riverains, Stéphane Troussel, RATP, LC Infos) :

  1. JOUR J – mardi 6 mars > une importante canalisation d’eau s’est rompue au carrefour de l’avenue Jean Jaurès et de la rue Molière au niveau de l’arrêt Géo André du T1. L’eau a envahi la chaussée et les voies du tramway àla station Géo André en entraînant avec elle une grande quantité de sable du sous-sol. La police a interrompue la circulation rue Molière et avenue Jean Jaurès en direction des Quatre Routes, et la RATP a mis en place un service de bus de remplacement. Cette situation devrait durer au moins jusqu’au mercredi 7 mars.
  2. JOUR J+2 – jeudi 9 mars > toujours pas d’informations complémentaires. Comment la fuite est-elle arrivée? Qui en est reponsable et pourquoi? Quelles conséquences à court ou moyen terme (arrêt du tram etc.)? Un grand nombre d’inconnues sans réponses…
  3. JOUR J+ 5 – dimanche 11 mars > Stéphane Troussel, Premier Vice-président du CG93, réagit sur son blog et fournit des informations complémentaires. Il confirme que la société SOBECA a perforé une canalisation de Veolia :  » Les conséquences de cet accident sont lourdes et les dégâts occasionnés en sous-sol conséquents. C’est pourquoi ils ont conduit les services du Conseil général à décider de la fermeture de l’ex-RN186 (avenue Jean Jaurès) dans le sens Saint-Denis vers Bobigny, un affaissement de la voie étant à craindre en raison de l’énorme quantité d’eau qui s’est répandue, (…) entre le carrefour de l’A86 au niveau de la rue Rateau jusqu’à la rue Danton. » Les délais de ces désagréments n’ont pas pu être préciser. Lire la suite

La rue est barrée ? Et bien barre-toi!

A la demande de l’AC4R a eu lieu le 19 janvier dernier une réunion avec Stéphane Troussel, Premier vice-président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et conseiller général de La Courneuve et les équipes techniques chargées du projet du PDU des 4 Routes (lire l’article détaillé ici).

Lors de cette réunion et lors des derniers comités de voisinage aux 4R, le difficile sujet des itinéraires de délestage et du phasage exact des travaux avait été abordé avec insistance… car oui, on aurait bien aimé savoir à quel moment on ne pourrait plus traverser l’avenue PVC, ni aller chercher notre pain sans des bottes de randonnée et je ne parle même pas de ceux qui découvrirons tout à fait par hasard que leur voiture ne rentrera pas dans leur garage le soir venu (s’ils arrivent à rentrer chez eux, ce sera déjà pas mal !).

Futile pour certains, trivial pour d’autres … personne ne semble pressé ni ne se sent concerné. A part les riverains semble-t-il (c’est marrant, mais j’ai cru comprendre que nos élus étaient nombreux à habiter dans le quartier pourtant…).

Je refais l’histoire vite fait bien fait : Lire la suite