Jamais mieux servi que par soi-même !

Dans le numéro 346 du journal municipal de La Courneuve, cet article consacré à Plaine Commune Habitat a retenu notre attention :

En page 6 du Journal Municipal de La Courneuve, Regards n°436

En page 6 du Journal Municipal de La Courneuve, Regards n°436

En effet, l’auteur de l’article n’est autre que M. Philippe Caro, Conseiller municipal au logement à Saint-Denis et membre de la la commission d’attribution des logements sociaux, dont il vante les mérites dans cet article, ce qu’il omet de signaler aux lecteurs de Regards.

On se demande donc quel crédit accorder à un tel article – qui en soi ne nous apprend rien sur les critères permettant de prioriser l’attribution d’un logement à tel ou tel ménage – et quelle objectivité on peut accorder à son auteur sur le sujet…

De son côté, Mme Pascale Fournier, la rédactrice en chef de Regards que nous avons interrogée, considère que cette entorse à la déontologie du journalisme ne nécessite pas la publication d’un correctif.

A La Courneuve et aux alentours, la transparence trouve vite ses limites.

 

Le data center se prend un premier râteau !

En janvier 2013, les bizarreries du calendrier de l’installation rue Rateau du data center de la société Interxion attiraient déjà l’attention de l’Association des Citoyen des 4 Routes (AC4R). A l’époque nous indiquions :

Si le dépôt de fioul s’enflammait les riverains auraient chaud aux fesses. Mais la probabilité que cela arrive est considérée comme très faible…
La probabilité que l’enquête publique lancée il y a quelques jours seulement change quoi que ce soit est également très faible : les cuves de fioul et les groupes électrogènes sont installés, et le data center fonctionne déjà depuis juin dernier.

Pendant l’été 2014, Mediapart publiait une enquête en trois parties sur « L’envers des data centers ». Nous avions eu l’autorisation d’en reproduire le premier article, Ordiland en Seine-Saint-Denis. Son auteur, Jade Lindgaard, mettait en lumière le cas du data center de la rue Rateau et racontait s’être confrontée au silence de Gilles Poux et de Fabrice Coquio, respectivement maire de La Courneuve et PDG d’Interxion.

Extrait du journal municipal Regard n°371

Extrait du journal municipal Regard n°371, décembre 2012.

En janvier 2015, le Toxic Tour Détox 93 passait par La Courneuve. Objectif: montrer la pollution pour mieux lutter contre, et donc présenter au public ces entrepôts qui abritent les serveurs informatiques qui font tourner internet. La promenade urbaine citoyenne organisée à La Courneuve a porté ses fruits : Lire la suite

On a testé pour vous O’Marché Frais (et on a plutôt été déçus…)

000130960_75

Source LSA 2015

Ce nouveau magasin s’annonçait comme le « temple » des produits frais, une sorte de grande surface dédiée aux légumes, viandes et poissons, produits laitiers, etc. La taille du bâtiment (4500 m2 sur plusieurs étages) nous laissait imaginer deux étages entiers dédiés à ces nouveaux produits frais.

Source : ministère

Source : ministère

 

C’est donc dès la semaine de son ouverture en grande pompe – en présence de Carole DELGA, secrétaire d’état du commerce (…) et de la consommation (…) – que l’AC4R a missionné 3 familles témoins pour aller tester ce nouveau commerce pour vous. Voici leurs impressions.


Lire la suite

1er Comité vélo local à La Courneuve

ComiteVeloLocalCourneuve

En bon cycliste, l’AC4R y sera !

Bonjour, 

En partenariat avec Plaine Commune, la Ville de la Courneuve souhaite créer une instance de concertation dans le but d’assurer la place du vélo en ville dans toutes ses composantes (un mode de déplacement quotidien et de loisirs, un outil de développement touristique, une pratique sportive), d’améliorer ses déplacements, et de promouvoir ses atouts en termes de santé, d’environnement.

Le comité vélo pourrait avoir des objectifs comme indiqués dans le livre blanc du comité de promotion du vélo à savoir : 

- Urbanisme et vélo : développement des parcs à vélo, lutte contre le vol, aménagement de pistes cyclables, lien avec les zones 30
- Le statut du vélo et du cycliste : évolution des règles de circulation (avec le tourné à droite), sensibilisation à la pratique du vélo en toute sécurité…
- la santé et le vélo : mettre en avant les bienfaits du vélo sur la santé
- tourisme et vélo : participer à des actions en direction du territoire (fête du vélo) …

 Il est proposé que le comité vélo soit composé d’élus municipaux, d’associations, d’habitants, d’instances de démocratie participative (conseil des sages, conseil communal des enfants) et de services municipaux et communautaires (mobilité urbaine, environnement, démocratie participative, voirie). Il pourrait se réunir trimestriellement.

Si vous êtes intéressés par le sujet, nous proposons une première réunion de lancement le mercredi 15 avril à 18h30 à la Maison de la citoyenneté (33 avenue Gabriel Péri).   

Cordialement.

Le Service Démocratie participative et vie associative.

Îlot du marché : de la concertation à la consternation.

Le projet d'aménagement de l'ilot du marché aux Quatre Routes.

Le projet d’aménagement de l’ilot du marché aux Quatre Routes.

Présenté mercredi dernier aux habitants du quartier, voilà enfin dévoilé le fameux projet d’aménagement de l’îlot du Marché des Quatre Routes !

Par pure politesse, les commentaires et les questions des Courneuviens présents lors de cette soirée ont été écoutés:

Mais l’heure n’était pas à la discussion, car le projet est bel est bien ficelé, et cela soit-disant en concertation avec les habitants.

Et c’est ce dernier point qui nous interroge très fortement. Car si nos élus estiment que les Courneuviens ne sont dotés, ni de mémoire, ni de bon sens, ni de goût, intéressons-nous à ce qu’il nous reste : nos droits.

CONCERTÉS A L’INSU DE NOTRE PLEIN GRÉ ?

Le Dossier d’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique indique à propos du projet:

Extrait de la page 2 du Dossier d’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique

Les habitants et les associations du quartier seraient donc associés depuis des années à un projet qu’ils n’ont découvert que la semaine dernière? Ça ne serait pas la première fois (voir les cas de l’école Angela Davis et du square Guy Moquet).

Déjà en juin 2011, nous alertions ici les habitants du quartier, car contrairement à ce qui figure ci-dessus, il n’a jamais été question de concerter qui que ce soit. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (On ne lâche rien)

Cela fait maintenant 8 mois que l’Association des Citoyens des 4 Routes (AC4R) a commencé à secouer le cocotier du marché, dans l’indifférence totale des élus locaux.

L’expérience quotidienne du marché nous a convaincu que l’extension de 64% de son périmètre entraîne pour les riverains : des risques, des restrictions de stationnement disproportionnées et des nuisances accrues.

L’Association des Citoyens des 4 Routes (AC4R) a donc demandé au Tribunal Administratif l’annulation de l’arrête du 13 novembre 2014 portant nouveau règlement du marché des Quatre Routes.

Jour de marché aux 4 Routes à La Courneuve en 1933 – extrait de l’expo SuperPoses de l’AC4R

Jour de marché aux 4 Routes à La Courneuve en 1933 – extrait de l’expo SuperPoses de l’AC4R

DEUX ACTIONS EN JUSTICE ENTREPRISES PAR L’AC4R

1. Un référé administratif le 12 janvier 2015.
Cette première action au fond est obligatoire et son délai est très long. Elle précède la deuxième action :

2. Un référé suspension le 26 janvier 2015.
C’est une action dont le délai est très court et qui ne statue que sur caractère urgent de l’action. Lire la suite

Marché de dupes aux Quatre-Routes (Mêlez-vous en !)

Depuis le dernier billet consacré au marché fin novembre, l’Association des Citoyens des 4 Routes n’a pas chômé. Après la visite accompagnée des agents de la DDPP, et puisque les élus ne se saisissent pas du dossier, l’association a entamé des démarches auprès du Tribunal Administratif.

L’AC4R vous sollicite pour l’appuyer dans la contestation de l’Arrêté municipal qui modifie le périmètre du marché et des nuisances qui en découlent.

Petite remise en contexte :

DSP_2013Le marché des 4 Routes de La Courneuve est régit par une délégation de service publique (DSP) qui est constituée, entre autres:
- d’un contrat passé entre la ville et le prestataire privé à qui elle a confié la gestion du marché, qui date d’à peine un an,
- d’un règlement général contractuel, qui précise le fonctionnement quotidien du marché.

 

DSP_2014Et voila qu’un nouvel Arrêté municipal portant règlement général du marché vient modifier sans raison le règlement initial!

Les deux documents complémentaires sont devenus incohérents et même contradictoires!

Une de ces contradictions, et pas des moindres, porte sur le périmètre du marché.

Lire la suite